Catégorie : Sécurité & Conflits

Sahel : un foyer de conflits multidimensionnels ?

La zone sahélienne, large bande traversant horizontalement le continent Africain, est connue pour être une source de préoccupations sécuritaires majeures. En effet, l’intervention française qui a débuté en 2013 par l’opération Serval, se poursuit encore aujourd’hui à travers l’opération Barkhane. Depuis 2015, cette dernière s’étend au-delà du Mali pour couvrir tout le Sahel. Ceci répond à la multiplication des actes terroristes et à la poussée du jihadisme qui sévit dans cette zone. De fait, si les violences au Sahel ne sont pas un fait nouveau, cet espace est particulièrement propice à l’implantation de foyers terroristes et ce pour plusieurs raisons : l’instabilité gouvernementale des pays concernés et les multiples crises humanitaires se conjuguant avec des conflits historico-ethniques récurrents. Tous ces facteurs étant évidemment liés entre eux, ils créent un environnement propice au recrutement de jihadistes. En atteste l’exemple révélateur des insurrections touareg au Mali.

Tensions en Mer de Chine méridionale : Pékin s’apprête-t-elle à envahir Taïwan ?

Avec ses mouvements en mer de Chine, Pékin semble vouloir envoyer un message. Celui de sa présence et de son ambition sur cette île, toujours considérée par la République Populaire de Chine comme partie intégrante de son territoire. Pour concrétiser ses ambitions, Pékin a entamé depuis trente ans, une vaste opération de modernisation de sa marine. Washington, soucieux de ne pas perdre son hégémon et souhaitant rassurer ses alliés, réaffirme sa présence. Taïwan et sa présidente Tsai Ing-wen ne cessent d’envoyer des signaux anti-Pékin ce qui déplait fortement à la Chine de Xi Jinping.

Le Cachemire : une paix impossible ?

Depuis plus de 70 ans, la région du Cachemire cristallise les tensions entre les États qui la bordent, en particulier l’Inde et le Pakistan. Si les deux pays se sont affrontés de nombreuses fois pour le contrôle de la région, les tensions avaient connu une accalmie au cours des deux dernières décennies. Or en août 2019, le gouvernement du premier ministre Indien Narendra Modi a décidé d’abolir le statut de semi-autonomie de la région du Jammu-et-Cachemire, la partie indienne du Cachemire. Cette décision a failli relancer la guerre avec le Pakistan. Bien qu’aucun affrontement militaire n’ait eu lieu depuis, les relations entre les deux pays se sont à nouveau gravement détériorées. Sans amélioration notable en plus de 70 ans, la paix au Cachemire est-elle impossible ? Pour comprendre ce conflit sans fin, il faut revenir à ses origines.

Entretien avec Thomas Péan : Quel avenir pour les guérillas en Amérique latine ?

Entre 1959 et 1989, une vague révolutionnaire a ébranlé l’Amérique latine, remodelant le paysage institutionnel sud-américain jusqu’alors largement dominé par l’influence étasunienne. Dans son ouvrage « Guérillas en Amérique Latine[1] », publié chez VA Editions, Thomas Péan nous fait découvrir les dessous de ces mouvements révolutionnaires en prenant pour point de départ la révolution cubaine de 1959, passant par l’Argentine, la Bolivie, pour enfin terminer son étude sur l’intervention américaine au Panama en 1989. Diplômé de la Sorbonne en Relations internationales, Thomas Péan s’est spécialisé sur l’Amérique latine sur laquelle il a rédigé plusieurs articles comme les “Paradigmes politiques nationaux en Amérique latine”[2][3] ou encore “Nation et souveraineté en Amérique latine : deux siècles d’histoire chahutée”[4]. Il a accepté de nous livrer quelques clés de compréhension sur le phénomène révolutionnaire latino-américain. Somme toute faut-il « faire, accomplir ou défaire la Révolution ? »

Quelle Lybie demain ?

Conférence donnée et organisée par Pauline Bonnet, Louis-Marie Doly, Laurenciane Law, Athanaé Michel-Villaz et Lise Montbel (étudiants du Master 1 Géopolitique et Relations Internationales 2020/2021) La Libye, première réserve de pétrole d’Afrique et carrefour...

Vers une nouvelle menace nucléaire ?

Conférence donnée et organisée par Clémence Cuénot, Hubert Jouclas, Alexandre Plum, Siméo Pont et Mélanie Truquet (étudiants du Master 1 Géopolitique et Relations Internationales 2019/2020). Cinquante ans après l’entrée en vigueur du « Traité sur...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search