Étiqueté : Frontières

La frontière irlandaise : enjeux politiques, commerciaux et sociaux d’une frontière mouvante

Parmi la myriade de frontières sources de conflit dans le monde, celle entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande est particulièrement revenue au centre de l’attention ces dernières années à la suite de la décision dLu Royaume-Uni de quitter l’Union européenne. Ces deux entités ayant signé le 27 février 2023 le « cadre de Windsor », révision du protocole nord-irlandais qui se veut une solution aux tensions diplomatico-commerciales que connaît la région, l’occasion nous est ainsi donnée de revenir sur cette frontière mouvante aux enjeux multiples.

Sahel : un foyer de conflits multidimensionnels ?

La zone sahélienne, large bande traversant horizontalement le continent Africain, est connue pour être une source de préoccupations sécuritaires majeures. En effet, l’intervention française qui a débuté en 2013 par l’opération Serval, se poursuit encore aujourd’hui à travers l’opération Barkhane. Depuis 2015, cette dernière s’étend au-delà du Mali pour couvrir tout le Sahel. Ceci répond à la multiplication des actes terroristes et à la poussée du jihadisme qui sévit dans cette zone. De fait, si les violences au Sahel ne sont pas un fait nouveau, cet espace est particulièrement propice à l’implantation de foyers terroristes et ce pour plusieurs raisons : l’instabilité gouvernementale des pays concernés et les multiples crises humanitaires se conjuguant avec des conflits historico-ethniques récurrents. Tous ces facteurs étant évidemment liés entre eux, ils créent un environnement propice au recrutement de jihadistes. En atteste l’exemple révélateur des insurrections touareg au Mali.

Traversée clandestine du « mur de la terreur » : quels enjeux à la frontière indo-bangladaise ?

Sur les 4 096 km de frontières séparant l’Inde du Bangladesh, s’étend une double clôture de barbelés de plus de 3200 km. Le mur a été bâti à l’initiative de l’Inde en réponse aux épisodes de violences de l’Agitation d’Assam (1979-1985). Il soulève aujourd’hui des problématiques variées allant de la précarisation des conditions de vie des populations locales aux dérives identitaires et sécuritaires du gouvernement indien. Conçu à sa création comme le moyen de bloquer l’immigration illégale bangladaise et les activités de contrebande à la frontière, le mur a largement atteint la situation des populations locales, vivant principalement du commerce transfrontalier. Puis, à la suite du développement de points de chute terroristes islamistes et indépendantistes au Bangladesh, l’Inde a lourdement militarisé sa frontière. L’initiative s’est changée en dérive en cumulant les entorses au droit national, international et aux droits de l’Homme dont les premières et principales victimes sont les populations civiles.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search