Revue de presse du 11 mars au 17 mars 2024

Sommaire

Amériques

Europe

Proche et Moyen-Orient

Afrique

Asie

Amériques

Haïti : un pont aérien humanitaire des Nations-Unies prévu depuis la République Dominicaine – 14 mars 2024

Depuis le week-end meurtrier des 2 et 3 mars 2024, la capitale d’Haïti, Port-au-Prince, est en proie à une intensification massive de la violence. face à un pouvoir incompétent, gangs et bandes organisées gagnent en territoires et en puissance et sont prêts à aller jusqu’à la « guerre civile qui conduira à un génocide » si le Premier ministre, Ariel Henry, ne démissionne pas. En effet, rappelons qu’officiellement, ces actions des gangs se posent directement en contestation au Premier ministre Ariel Henry qui aurait dû quitter le pouvoir au début de février dernier. 

Alors que la situation sanitaire – qui était déjà épouvantable avant l’épisode de début mars – est catastrophique, les Nations-Unies ont décidé de mettre en place un pont aérien humanitaire basé en République Dominicaine. 

À la suite de la démission du Premier ministre Ariel Henry le 12 mars, des discussions sont en cours pour établir un conseil présidentiel de transition censé ramener le calme dans le pays. Toutefois, malgré les efforts de la communauté internationale pour tenter de ramener l’ordre et de venir en aide aux populations, le principal chef des gangs – Barbecue – a appelé ses partisans « à poursuivre la lutte pour la libération d’Haïti ».

Pour aller plus loin : 

https://www.francetvinfo.fr/monde/ameriques/violences-en-haiti-on-a-rencontre-barbecue-ce-chef-de-gang-qui-menace-d-une-guerre-civile_6407740.html

https://www.lemonde.fr/international/article/2024/03/14/crise-en-haiti-l-onu-va-mettre-en-place-un-pont-aerien-pour-acheminer-l-aide-humanitaire_6221869_3210.html

 

Venezuela : Nicolas Maduro officiellement en lice pour les élections présidentielles de juillet prochain – 11 mars 2024

Depuis 2013, Nicolas Maduro se trouve à la tête de l’État vénézuélien. Toutefois, la légitimité de Nicolas Maduro n’a jamais été solidement ancrée que ce soit sur la scène vénézuélienne que sur la scène internationale où plus de 60 pays contestent son autorité. Cela n’a pas empêché le président socialiste prônant la « révolution bolivarienne » d’être investi samedi dernier par son parti (le Parti socialiste unifié du Venezuela) pour candidater à un troisième mandat. Les élections se tiendront le 28 juillet prochain. Toutefois, après l’élimination de Maria Corina Machada, la plus importante figure de l’opposition, ces élections devraient être une simple formalité pour un régime en proie à une crise et à un autoritarisme grandissants. 

Pour aller plus loin : 

https://www.lapresse.ca/international/amerique-latine/2024-03-11/venezuela/nicolas-maduro-briguera-un-troisieme-mandat.php 

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/au-venezuela-nicolas-maduro-officiellement-investi-par-son-parti-pour-un-troisieme-mandat-presidentiel-20240316

Europe

Attaque russe meurtrière à Odessa – 15 mars 

Deux missiles balistiques Iskander-M russes se sont abattus à 15 minutes d’intervalle au même endroit à Odessa ce vendredi 15 mars. Cette attaque a causé au moins 20 morts et 70 blessés selon les services d’urgence ukrainiens. Il s’agit de l’attaque russe la plus meurtrière contre cette ville portuaire du sud de l’Ukraine. À l’occasion de sa prise de parole en vidéo quotidienne, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré qu’il s’agissait d’une « attaque absolument ignoble de la part de ces ordures : deux missiles, et le second au moment où les sauveteurs et les médecins arrivaient sur le site de l’attaque ». Des employés des services d’urgence ont en effet été blessés, certains se retrouvant d’ailleurs dans un état grave. Le maire de la ville, quant à lui, a décrété que le samedi 16 mars serait une journée de deuil. 

Il s’agit de la troisième attaque russe contre Odessa en ce mois de mars, la première le 3 et la deuxième le 6. 

Pour aller plus loin : 

https://www.lemonde.fr/international/article/2024/03/15/guerre-en-ukraine-une-double-frappe-russe-sur-odessa-a-fait-au-moins-vingt-morts_6222276_3210.html#

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/direct-guerre-en-ukraine-emmanuel-macron-confirme-que-rien-ne-doit-etre-exclu-sur-l-envoi-de-soldats_6425569.html

https://www.lemonde.fr/international/live/2024/03/16/en-direct-election-presidentielle-en-russie-des-incidents-lors-du-scrutin-dans-au-moins-quinze-regions-russes_6221159_3210.html

 

La France, l’Allemagne et la Pologne se sont réunies dans le cadre du Triangle de Weimar – 15 mars 2024

Alors que le « moteur » franco-allemand semble en panne, les deux pays se sont réunis avec la Pologne dans le format du Triangle de Weimar après la série de commentaires du Président Macron concernant la guerre en Ukraine, le durcissement de son discours et son rapprochement avec les pays d’Europe centrale. Laissant de côté les sujets les plus sensibles, les trois dirigeants ont réaffirmé leur accord pour acheter des armes et munitions en dehors du marché européen, leur soutien à la Moldavie ainsi qu’à la nouvelle stratégie industrielle de défense européenne, leur accord pour accroître de 5 milliards d’euros le budget de la Facilité européenne pour la paix, la nécessité de développer et d’étendre les accords de co-production de matériels militaires en Ukraine. Les dirigeants ont aussi fait part de leur accord pour mobiliser les avoirs russes gelés.

Toutefois les sujets les plus sensibles tels que l’endettement (euro-obligations / euro-bonds) pour financer l’effort de guerre ukrainien et la production de munitions, la présence de troupes au sol ou encore la livraison de missiles de croisière allemands Taurus n’ont pas été évoqués publiquement. Si le chancelier allemand a été fortement critiqué pour s’être opposé publiquement à certains commentaires du Président Macron et la recherche de « l’ambiguïté stratégique », le chancelier n’a pas réitéré ses propos s’y opposant. Ces rencontres doivent apaiser et effacer les divisions et fractures entre pays européens, une image de responsabilité et d’unité cherche à être donnée à l’heure où l’Ukraine a plus que jamais besoin de soutien. Le prochain sommet du Triangle de Weimar pourrait se tenir en Pologne sur proposition de Donald Tusk.

Pour aller plus loin :

https://twitter.com/Mathieu_Droin/status/1768740329639850249

https://www.lemonde.fr/international/article/2024/03/15/emmanuel-macron-et-olaf-scholz-affichent-leur-unite-sur-l-ukraine-apres-des-semaines-de-tensions_6222257_3210.html

https://www.huffingtonpost.fr/politique/video/guerre-en-ukraine-macron-scholz-et-tusk-mettent-en-scene-l-unite-pour-faire-oublier-les-dissensions_231295.html

 

Le retour du service militaire dans plusieurs pays européens 13 mars 2024

Alors que dans certains pays européens existe encore des systèmes plus ou moins obligatoires et universels de service militaire, l’invasion de l’Ukraine par la Russie a remis le débat sur la table dans de nombreux pays.

Ainsi, le 13 mars, un projet de loi danois a été publié afin d’étendre la conscription aux femmes à égalité avec les hommes. Aujourd’hui, tous les hommes danois, après leur majorité, sont tenus d’effectuer des tests lors de leur « journée défense » obligatoire afin d’évaluer leur aptitude pour un service militaire de généralement 4 mois dans les forces de défense ou dans l’agence de gestion des urgences. Ensuite a lieu un tirage au sort qui détermine le lieu de service sachant que les besoins en conscrits sont bien inférieurs à leur nombre. Les femmes peuvent à l’heure actuelle effectuer ce service militaire sur la base du volontariat. L’objectif du projet de loi est donc de mettre sur un pied d’égalité hommes et femmes, de faciliter l’enrôlement dans l’armée et d’accroître le nombre de conscrits ainsi que la durée de la conscription, à savoir 11 mois. Ce projet de loi s’inscrit dans le contexte d’accroissement des investissements de défense danois et de la menace russe.

Par ailleurs, le commissaire aux Forces armées de l’Allemagne a annoncé le 12 mars que le pays pourrait revenir à un service militaire, qui avait été supprimé en 2011, sur le format des pays scandinaves, en particulier celui de la sélection norvégienne ou suédoise. L’Allemagne fait face à un manque de vocations et doit réattirer les jeunes vers le métier des armes dans le cadre de la restructuration et du réinvestissement dans ses forces armées.

Dans d’autres pays, la question se pose également. Par exemple, alors que la Grèce dispose d’un service militaire obligatoire pour les hommes, le service pourrait être ouvert sur la base du volontariat aux femmes.

Pour aller plus loin :

https://www.opex360.com/2024/03/14/le-danemark-va-mettre-en-place-un-nouveau-modele-de-service-militaire-dont-la-duree-sera-portee-a-11-mois/

https://www.euractiv.fr/section/defense/news/service-militaire-le-danemark-veut-promouvoir-legalite-des-sexes/

https://www.euractiv.fr/section/defense/news/lallemagne-envisage-de-reintroduire-le-service-militaire/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

 

Les Pays-Bas ont choisi le groupe français Naval Group pour la construction de 4 sous-marins15 mars 2024

Trois ans après la rupture du contrat pour les sous-marins australiens, opposé à un groupe allemand et à un consortium suédo-hollandais, Naval Group a été sélectionné par les Pays-Bas pour la construction de 4 sous-marins Black Sword Barracuda devant remplacés les 4 sous-marins Walrus du pays, pour un montant d’environ 4 milliards d’euros. Alors que les Pays-Bas ont perdu leur savoir-faire dans la construction de sous-marins et que les navires et sous-marins russes multiplient les déplacements proches des infrastructures critiques off-shore des pays européens, le pays cherche à se rééquiper. Ce choix doit toutefois être entériné par le Parlement hollandais.   

Naval Group a depuis quelques années considérablement renforcé son implantation aux Pays-Bas et a multiplié les coopérations avec les industries locales, élément clé du choix par le gouvernement néerlandais du groupe industriel français dans le cadre de cet appel d’offres. La France et les Pays-Bas avaient notamment renforcé leur coopération en 2023 au travers d’un programme de guerre des mines (auquel participait également la Belgique) et dans le cadre duquel Naval Group doit concevoir 12 chasseurs de mines équipés de drones de surface, 6 pour la Belgique et 6 pour les Pays-Bas.

Pour aller plus loin :

https://www.lemonde.fr/economie/article/2024/03/15/naval-group-remporte-un-gros-contrat-de-sous-marins-aux-pays-bas-et-efface-en-partie-la-mesaventure-australienne_6222260_3234.html

https://www.opex360.com/2024/03/06/le-francais-naval-group-tiendrait-la-corde-pour-fournir-quatre-sous-marins-a-la-marine-royale-neerlandaise/

https://www.reuters.com/business/aerospace-defense/dutch-government-picks-frances-naval-group-submarines-order-2024-03-15/

 

Proche et Moyen-Orient

Premier bateau d’aide humanitaire arrivé à Gaza – 15 mars 2024

Cette cargaison, de près de 200 tonnes d’eau et de nourriture, selon l’ONG en charge de cette opération World Central Kitchen (WCK), a été transporté par le bateau d’Open Arms (ONG espagnole), parti mardi 12 mars du port chypriote de Larnaca et arrivée vendredi 15 mars à Gaza. Le déchargement a eu lieu de nuit, le samedi 16 mars, au sud de la ville de Gaza, à l’aide d’une barge qui s’est approchée d’une jetée spécialement construite pour l’occasion. WCK a déclaré dans un communiqué, que “toute la cargaison a été déchargée et est en train d’être préparée en vue de sa distribution à Gaza”. 

WCK, dont les Emirats Arabes Unis sont le partenaire, est aujourd’hui en préparation d’une nouvelle cargaison, dont la date du départ de Larnaca n’a pas encore été communiquée. 

Tandis que l’armée israélienne est une nouvelle fois accusée d’avoir ouvert le feu sur des civils lors d’une distribution d’aide humanitaire à Gaza. 

Pour aller plus loin : 

https://www.lemonde.fr/international/article/2024/03/16/gaza-l-armee-israelienne-accusee-d-avoir-cause-une-nouvelle-hecatombe-lors-d-une-distribution-d-aide-dement_6222361_3210.html

https://www.lemonde.fr/international/article/2024/03/12/un-navire-d-aide-humanitaire-a-quitte-chypre-pour-gaza_6221526_3210.html

https://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/israel-palestine/gaza-un-second-navire-d-aide-humanitaire-devrait-debarquer-depuis-chypre_6429919.html

 

Jugement de Rifaat Al-Assad pour “crimes de guerre et crimes contre l’humanité” – 12 mars 2024

Le parquet du Tribunal pénal fédéral suisse a annoncé mardi 12 mars, deux ans après avoir lancé un avis de recherche “secret”, que Rifaat Al-Assad, ancien vice-président de la Syrie, avait été soumis à la justice suisse pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Il est poursuivi en Suisse depuis 2013 et est activement recherché par la justice du pays depuis 1 ans. 

Rifaat Al-Assad, oncle du président syrien Bachar Al-Assad, est soupçonné, entre autre, d’avoir commandité l’assassinat de plusieurs milliers de civils et d’opposants politique à Hama, ville syrienne, alors qu’il était à la tête des Saraya Al-Difaa, les “Brigades de défense”. 

Il est connu que plusieurs victimes se sont constituées parties plaignantes mais la date du procès ne semble pas encore avoir été fixée. 

Pour aller plus loin :

https://www.lemonde.fr/syrie/article/2017/09/27/rifaat-al-assad-est-poursuivi-pour-crimes-de-guerre_5192396_1618247.html

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/06/18/la-justice-francaise-condamne-rifaat-al-assad-bourreau-syrien-en-exil_6043273_3210.html

https://trialinternational.org/fr/latest-post/lancien-vice-president-syrien-rifaat-al-assad-sera-juge-en-suisse-pour-crimes-de-guerre-et-crimes-contre-lhumanite/

 

Plan de reconstruction français du port de Beyrouth 13 mars 2024

La France a dévoilé, mercredi 13 mars, une proposition préparée par les entreprises d’ingénierie Artelia et Egis, ainsi qu’EDF pour le volet photovoltaïque, en coordination avec le ministère des transports libanais et les autorités du port de Beyrouth, d’un plan de reconstruction du port suite à l’explosion ayant eu lieu le 4 août 2020. Ce plan inclut des investissements situés entre 46 millions et 73 millions d’euros, afin d’atteindre les objectifs fixés de réhabilitation et de réaménagement de la zone portuaire. 

Toutefois, des étapes indispensables doivent être finalisées côté libanais avant que ce plan puisse être mis en oeuvre, tel que le déblaiement des déchets dans la zone en question, le plan de financement et la réforme de la gouvernance portuaire. 

Pour aller plus loin : 

https://www.lorientlejour.com/article/1370137/le-plan-francais-a-moins-de-100-millions-de-dollars-pour-rehabiliter-le-port-de-beyrouth.html#:~:text=Un%20projet%20de%20nouvelle%20loi,devenir%20des%20op%C3%A9rateurs%20du%20port.

https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2023/08/lebanon-unacceptable-lack-of-justice-truth-and-reparation-three-years-after-beirut-blast/

 

Iran : de nouveaux contrats pour accroître la production pétrolière – 17 mars 2024

Le gouvernement iranien a annoncé une série de nouveaux contrats, d’un montant de 13 milliards de dollars afin d’augmenter considérablement sa production de pétrole, malgré les sanctions américaines subies par le pays notamment depuis 2018 et le retrait unilatéral des États-Unis de l’accord sur le nucléaire. 

Ces contrats concernent 6 gisements de pétrole présents dans le sud et le sud-ouest du pays, l’objectif étant d’accroître la production “de près de 400 000 barils” par jour, selon Javad Owji, ministre iranien chargé du pétrole ; ce qui devrait augmenter les revenus pétroliers de “15 milliers de dollars par an”. Javad Owji a également fixé à 4 millions de barils par jour, la production en pétrole du pays pour mars 2025. 

Pour aller plus loin : 

https://www.latribune.fr/economie/international/petrole-l-iran-annonce-des-contrats-a-13-milliards-de-dollars-pour-doper-sa-production-993178.html

https://legrandcontinent.eu/fr/2024/03/01/economie-iranienne-10-points-sur-un-etat-ne-sous-sanctions/

 

Afrique

Nigeria : Au sud du pays 16 militaires tués dans un affrontement entre communautés17 Mars 2024 

Le Jeudi 14 mars au moins seize militaires, y compris quatre officiers, ont perdu la vie. L’évènement a eu lieu dans le sud du Nigeria lorsqu’ils intervenaient à la suite d’un signal d’alerte au cours d’affrontements entre deux communautés locales, selon les autorités de défense se samedi. L’incident s’est déroulé dans l’État du Delta, une région riche en pétrole précisément dans le secteur du conseil de Bomadi jeudi. Les troupes, qui étaient sur place pour rétablir l’ordre, “ont été encerclées et tuées par des jeunes de la communauté”, a indiqué le brigadier-général Tukur Gusau, porte-parole du quartier général de la défense, dans un communiqué.

Des médias locaux ont indiqué que les affrontements dans l’État du Delta découlaient d’une querelle de longue date sur des terres entre les communautés d’Okuama et d’Okoloba, conduisant à l’enlèvement d’un individu. Malgré leurs efforts pour négocier sa libération, les soldats n’ont pas abouti. 

Habituellement mobilisés pour des missions de sécurité nationales à travers ce pays d’Afrique de l’Ouest, les militaires nigérians sont occasionnellement dépêchés pour apaiser les tensions au sein des communautés, surtout dans les régions où le dispositif de sécurité est jugé insuffisant.

Pour aller plus loin : 

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2024/03/17/au-nigeria-les-appels-au-calme-se-multiplient-apres-la-mort-de-seize-militaires-dans-le-sud-du-pays_6222535_3212.html

 

Le Niger réclame le départ des soldats américains – 16 mars 2024

Le colonel Amadou Abdramane, porte-parole de la junte au pouvoir depuis juillet 2023, a déclaré que “le gouvernement du Niger, prenant en compte les aspirations et les intérêts de son peuple, décide en toute responsabilité de dénoncer avec effet immédiat l’accord relatif au statut du personnel militaire des États-Unis et des employés civils du département américain de la défense sur le territoire du Niger”. 

Cette déclaration survient quelques jours après que le deuxième séjour au Niger, depuis le coup d’État, de la diplomatie américaine venue renégocier les modalités de ses soldats, ait échoué. En effet, la secrétaire d’État adjointe aux affaires africaines, Milly Phee, la secrétaire d’État adjointe à la défense, Celeste Wallander ainsi que le patron du commandement des États-Unis pour l’Afrique, le général Michael Langley, n’ont pas été reçu par le chef de la junte et ont été accusé par celle-ci de n’avoir “pas respecté les usages diplomatiques” ainsi que d’avoir adopté une “attitude condescendante assortie de menaces de représailles”. 

Pour aller plus loin : 

https://www.lemonde.fr/international/article/2024/03/18/le-niger-exige-le-depart-des-soldats-americains_6222680_3210.html

 

Asie

La Commission électorale indienne annonce la date des élections législatives – 16 mars

La Commission électorale indienne a annoncé ce samedi 16 mars que les prochaines élections législatives se tiendront du 19 avril au 1er juin. 970 millions d’électeurs sont ainsi appelés aux urnes pour élire les 543 députés de la Lok Shaba (« Chambre du Peuple »), la chambre basse du Parlement indien. Le premier ministre Narendra Modi a déclaré sur X (anciennement Twitter) qu’il s’agissait du « plus grand festival de démocratie ». La tenue régulière d’élections libres vaut à l’Inde le surnom de « plus grande démocratique au monde ». Cependant, il semblerait que cette dernière ait du plomb dans l’aile : en mars 2021, le rapport annuel sur la démocratie de l’institut suédois V-Dem avait qualifié l’Inde d’ « autocratie électorale » en soulignant la répression dont la société civile et les médias font l’objet dans ce pays. L’association Reporters sans frontières classe l’Inde à la 161e place sur 180 dans son classement 2023 de la liberté de la presse. 

Pour aller plus loin : 

https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20240316-les-%C3%A9lections-g%C3%A9n%C3%A9rales-en-inde-se-d%C3%A9rouleront-du-19-avril-au-1er-juin

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/03/12/l-inde-retrogradee-au-rang-d-autocratie_6072939_3210.html

https://rsf.org/fr/classement

 

Exercices militaires conjoints entre la Chine, la Russie et l’Iran en mer d’Oman – 15 mars

Les forces navales chinoises, russes et iraniennes se sont réunies cette semaine dans le cadre d’exercices militaires conjoints (“Ceinture de sécurité maritime 2024”) dans le golfe d’Oman. Ces manœuvres visent à « maintenir la sécurité maritime régionale », selon les autorités chinoises et iraniennes. Les navires chinois, dont le destroyer Urumqi et la frégate Linyi, ainsi que les navires russes dirigés par le croiseur Varyag, ont participé à ces exercices dans les eaux territoriales de l’Iran.

Ces exercices surviennent dans un contexte de tensions régionales, notamment avec les attaques des houthistes yéménites contre des navires en mer Rouge, en soutien des populations palestiniennes. L’Iran soutient ouvertement les houthistes, tandis que les États-Unis ont mené des frappes en représailles contre ces attaques. L’exercice “Ceinture de sécurité maritime 2024” affirme la volonté commune de la Chine, de la Russie et de l’Iran de contrer l’influence américaine dans la région et de garantir la sécurité des voies maritimes essentielles au commerce mondial.

Ces exercices militaires sont le cinquième du genre entre la Chine, la Russie et l’Iran au cours des dernières années. L’Azerbaïdjan, l’Inde, le Kazakhstan, Oman, le Pakistan et l’Afrique du Sud ont également assisté à ces manœuvres en tant qu’observateurs.

Pour aller plus loin :

https://www.lemonde.fr/international/article/2024/03/12/la-chine-la-russie-et-l-iran-menent-des-exercices-militaires-conjoints_6221501_3210.html 

https://asialyst.com/fr/2023/12/16/chine-russie-iran-liens-troubles-contre-occident/


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Geopolitique-FASSE-ICP (18 mars 2024). Revue de presse du 11 mars au 17 mars 2024. Questions Géopolitiques. Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/w1dd


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search