Dâmaso Mafalda

La première tâche du critique consiste à reconstituer le jeu complexe des problèmes qui se dressent à une époque particulière, et à examiner les réponses diverses qui leur sont données. On se contente trop souvent de faire l’inventaire des préoccupations d’hier, afin de mieux se désoler de ne pas en recevoir de réponses.»
Nicolas Bourriaud, Esthétique Relationnelle, 1998.

Docteure en Culture Visuelle
Cours en M1 Géopolitique et Relations internationales : Politique, arts et culture : une introduction au soft power 

 

Je suis passionnée par les rapports entre culture, identité et affaires étrangères et j’utilise une approche pluridisciplinaire (théorie politique et des relations internationales, études européennes, rhétorique, culture visuelle…) pour les étudier. Le cours que je dispense dans le M1 « Géopolitique et Relations Internationales » reflète cette démarche. Nous verrons que la culture est utilisée par des acteurs politiques avec le but de renforcer leurs stratégies politiques au niveau international dans le cadre des paradigmes du soft power, de la diplomatie culturelle ou des relations culturelles. Pourtant, la nature de l’art et de la culture est telle que cette instrumentalisation reste toujours inachevée.


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search