Revue de presse 6 au 12 février 2023

Sommaire:

Europe

Eurasie

Moyen-Orient

Afrique

Amériques

Asie

Europe

Volodymyr Zelensky en tournée européenne – 8 – 9 février 2023.

Après les États-Unis, où il a rencontré le président américain Joe Biden en décembre dernier, c’est en Europe que le président ukrainien Volodymyr Zelensky a décidé de se rendre, près d’un an après le début de l’invasion russe en Ukraine le 24 février 2022.

Le président Zelensky était à Londres ce mercredi 8 février 2023, où il a notamment rencontré le Premier ministre britannique Rishi Sunak et le roi Charles III. Il s’est également adressé aux membres des deux Chambres composant le Parlement britannique en demandant « des avions de combat pour l’Ukraine, des ailes pour la liberté », après avoir remercié le pays qui, en plus d’un soutien financier et militaire depuis les premières heures du conflit, a entraîné plus de 10 000 soldats ukrainiens ces six derniers mois.

Volodymyr Zelensky a ensuite fait un passage éclair à Paris, où il s’est cette fois-ci entretenu avec le président français, Emmanuel Macron, et le chancelier allemand, Olaf Scholz. Il a une nouvelle fois tenu à remercier ses alliés européens pour leur soutien et à les inciter à livrer davantage d’armes lourdes et des avions de combat à l’Ukraine, alors que le pays craint une offensive russe d’ampleur dans les prochaines semaines.

Accompagné d’Emmanuel Macron, Volodymyr Zelensky s’est enfin rendu à Bruxelles ce jeudi 9 février 2023, où il était attendu en invité d’honneur du Parlement européen et du sommet des Vingt-Sept. Dans son discours devant le Parlement, le président ukrainien a notamment déclaré que dans ce conflit, l’Ukraine défendait aussi le « mode de vie » européen, et a exhorté les dirigeants de l’Union européenne à accélérer les livraisons d’armes à l’Ukraine.

 

Pour aller plus loin :

https://www.touteleurope.eu/l-ue-dans-le-monde/guerre-en-ukraine-le-president-zelensky-en-tournee-europeenne-pour-s-assurer-du-soutien-de-ses-allies/

https://www.lesechos.fr/monde/europe/guerre-en-ukraine-zelensky-attendu-a-paris-1904758

https://www.bbc.com/news/world-europe-64577375

https://www.theguardian.com/world/live/2023/feb/08/russia-ukraine-war-live-updates-russian-offensive-kharkiv-or-zaporizhzhia-says-kyiv-joe-biden-to-stand-with-ukraine

 

La question migratoire de nouveau au cœur des débats européens – 9 février 2023.

Un sommet réunissant les Vingt-Sept s’est tenu à Bruxelles ce jeudi 9 février 2023 et a permis aux chefs d’État et de gouvernement européens d’aborder plusieurs questions, parmi lesquelles le financement par l’Union européenne de clôtures anti-migrants.

Comme le souligne Euronews, « […] les augmentations l’an dernier de 64 % des franchissements irréguliers de frontières et de 46 % des demandes d’asile suscitent un nouveau sentiment d’urgence chez les responsables politiques qui souhaitent relancer ce sujet explosif ». L’Autriche a notamment réclamé qu’un renforcement de la clôture érigée entre la Bulgarie et la Turquie soit financé par le budget européen.

Si un tel financement reste juridiquement possible selon le président du Conseil européen, Charles Michel, la Commission européenne a quant à elle « jusqu’à présent refusé que les fonds de l’Union européenne soient consacrés à des « murs et barbelés » », précise Euractiv. Plusieurs dirigeants européens, parmi lesquels le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel, ont par ailleurs affirmé que les murs n’apportaient « pas de solution ».

 

Pour aller plus loin :

https://fr.euronews.com/my-europe/2023/02/07/la-question-migratoire-de-retour-a-lagenda-de-lue-mais-les-divisions-politiques-demeurent

https://www.euractiv.fr/section/migrations/news/la-pression-monte-pour-un-financement-par-lue-de-clotures-anti-migrants/

 

Au Royaume-Uni, une manifestation anti-réfugiés dégénère en violences – 11 février 2023

Samedi 11 février, la police britannique a procédé à une quinzaine d’arrestations en marge d’une manifestation anti-réfugiés. Celle-ci s’est déroulée la veille devant un hôtel de la ville de Knowsley, près de Liverpool, réquisitionné depuis début janvier pour héberger des demandeurs d’asile. Plusieurs centaines de personnes hostiles à l’accueil des réfugiés s’y étaient rassemblées. Après une mobilisation d’abord pacifiste, la manifestation a dégénéré en heurts contre la police. Plusieurs vidéos partagées sur les réseaux sociaux montrent une fourgonnette de police en feu et la mobilisation de policiers anti-émeute.

Ces heurts interviennent alors que le gouvernement conservateur ne cesse de durcir son discours contre l’accueil des réfugiés. La ministre de l’Intérieur Suella Braverman avait parlé d’« une invasion » en mentionnant l’afflux des réfugiés en novembre 2022, ce qui avait suscité une certaine réprobation de la part de l’opinion publique. En 2022, plus de 45 000 personnes ont traversé la Manche pour demander l’asile au Royaume-Uni. Cette affluence sans précédent met à mal la capacité d’accueil britannique, qui a massivement recours aux hôtels pour pouvoir les loger.

 

Pour aller plus loin :

https://www.lemonde.fr/international/article/2023/02/11/quinze-interpellations-au-royaume-uni-dans-une-violente-manifestation-contre-des-demandeurs-d-asile_6161473_3210.html

https://www.sudouest.fr/international/europe/royaume-uni/video-royaume-uni-une-manifestation-anti-refugies-degenere-14020051.php

 

Manifestation à Madrid pour défendre le système de santé publique – 12 février 2023

Ce dimanche 12 février 2023, une importante manifestation a eu lieu en Espagne, où « plusieurs centaines de milliers » de citoyens se sont rendus dans la capitale pour protester contre le manque d’effectifs et de moyens dont dispose le système de santé publique. Les 250 000 (selon la préfecture) à 1 000 000 (selon les organisateurs) manifestants ont ainsi convergé vers la mairie, demandant plus de moyens, lors de cette troisième manifestation sur le sujet après les évènements du 13 novembre et 15 janvier.

 

Pour aller plus loin :

https://www.ouest-france.fr/sante/des-centaines-de-milliers-de-manifestants-a-madrid-pour-defendre-le-systeme-de-sante-public-896062d0-aae4-11ed-a5ee-f7f859d914cd

https://www.liberation.fr/international/europe/a-madrid-des-centaines-de-milliers-de-personnes-dans-la-rue-pour-sauver-le-systeme-de-sante-20230212_D4IY4P4OJZF4HEAJUDCGVFG764/

 

Eurasie

Guerre en Ukraine : Anne Hidalgo opposée à la participation des athlètes russes et biélorusses aux Jeux Olympiques (JO) 2024 – 7 février 2023

 

La maire de Paris Anne Hidalgo s’est dit opposée à la participation d’athlètes russes et biélorusses aux JO de Paris 2024 « tant qu’il y a la guerre ». En visite à Kiev, la socialiste a réitéré ce message au maire de la capitale ukrainienne Vitali Klitschko. Les paroles de la maire de Paris auront probablement rencontré l’approbation du maire de Kiev même si la décision sur la participation des athlètes russes aux JO appartient au Comité olympique.

Alors que l’Ukraine, la Pologne et l’Estonie menacent de boycotter les JO si les athlètes russes sont autorisés à concourir – même sous bannière neutre – le Comité International Olympique (CIO) a déclaré que s’il n’était pas question d’avoir de délégations russes ou biélorusses, certains athlètes « qui n’ont pas activement soutenu la guerre » devraient être autorisés à participer sous bannière neutre. Selon le président du CIO Thomas Bach : « Un rapporteur du Conseil des droits de l’homme des Nations unies nous a dit que l’exclusion d’athlètes russes ou biélorusses seulement en raison de leur passeport est une violation de leurs droits. » Cependant, la décision pour le cas des JO de Paris 2024 n’est pas encore actée.

 

Voir plus sur :

https://www.france24.com/en/europe/20230208-ioc-pushes-back-against-paris-mayor-on-banning-russian-belarusian-athletes-from-2024-olympics

https://www.lefigaro.fr/sports/jeux-olympiques/jeux-olympiques-la-participation-des-athletes-russes-aux-jo-de-paris-2024-s-incruste-au-coeur-des-tensions-20230212

https://www.rfi.fr/fr/europe/20230210-%C3%A0-kiev-la-maire-de-paris-anne-hidalgo-r%C3%A9affirme-sa-volont%C3%A9-de-ne-pas-avoir-d-athl%C3%A8tes-russes-aux-jo

 

Le terminal du pipeline Bakou-Tbilissi-Ceyhan (BTC) arrête temporairement ses activités en raison du séisme en Syrie et Turquie – 8 février 2023

 

Le 6 février 2023, une série de séismes a frappé la Turquie et la Syrie. Ceux-ci ont touché une dizaine de provinces et environ treize millions de personnes. Ces tremblements de terre ont également frappé les infrastructures du pays, notamment le terminal pétrolier de Ceyhan. Si le pipeline BTC en lui-même n’a pas été atteint, le terminal semble avoir été victime d’un déversement de pétrole. Selon British Petroleum, l’opérateur du champ pétrolier géant d’Azerbaïdjan Azeri-Chirag-Guneshli et copropriétaire de l’oléoduc et du terminal de Ceyhan, la fuite aurait été réparée et des évaluations seraient en cours de réalisation. Compte tenu de cette situation, les exportations de pétrole ont été interrompues et les dates de reprise du commerce n’ont pas été communiquées.

Situé à la fin de l’oléoduc BTC sur la Méditerranée, le terminal pétrolier de Ceyhan et ses exportations de pétrole brut et de gaz représentent environ 90 % des recettes de l’Azerbaïdjan, finançant environ 60 % des dépenses publiques. Ainsi, une fermeture du site sur la durée pourrait porter un coup fatal à l’économie de Bakou. Selon des sources commerciales, cette situtation pourrait durer jusqu’à dix jours et le calendrier des chargements de pétrole brut BTC, généralement publié le huit de chaque mois, serait alors retardé.

 

Voir plus :

https://eurasianet.org/turkish-earthquake-halts-azerbaijans-oil-exports

https://www.cnbc.com/2023/02/08/azeri-btc-crude-loadings-suspended-at-a-major-oil-export-hub-in-turkey-after-earthquakes.html

 

La Pologne ferme un point de passage à la frontière biélorusse – 9 février 2023

 

Le 9 février 2023, le ministre de l’Intérieur polonais Mariusz Kamiński a pris la décision de suspendre pour une durée indéterminée le trafic au poste-frontière polono-biélorusse de Bobrowniki. Ce dernier se situe dans l’est de la Pologne et constitue l’un des six points de passage entre les deux pays. Bobrowniki, ou Berestovitsa en biélorusse, était le seul point de contrôle fonctionnel sur la section biélorusse-polonaise de la frontière d’État dans l’oblast de Grodno. Aujourd’hui, il n’existe plus que deux points d’entrée entre la Pologne et la Biélorussie : Brest pour les touristes et Kozlovichi pour les transporteurs de fret. Cette décision est intervenue un jour après la condamnation d’un militant et journaliste polonais basé en Biélorussie, Andrzej Poczobut, à huit ans de prison par un tribunal de Minsk. Il avait déjà été arrêté en 2021 dans le cadre d’une répression biélorusse contre des manifestants opposés au régime. La sanction imposée à Andrzej Poczobut a cette fois-ci été justifiée par une incitation à la haine et un appel public à des actions menaçant la sécurité nationale. L’attitude coercitive de Varsovie témoigne des tensions entre les deux voisins, notamment face au traitement discriminatoire du régime biélorusse envers les minorités polonaises qui est reproché par ce premier.

 

Voir plus sur :

https://eng.belta.by/society/view/poland-closes-bobrowniki-checkpoint-on-border-with-belarus-156603-2023/

https://www.politico.eu/article/poland-close-border-checkpoint-belarus-bobrowniki/

 

Volodymyr Zelensky annonce que des missiles russes ont survolé la Moldavie et la Roumanie : cette dernière dément 10 février 2023

 

Le 10 février 2023, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé qu’un missile russe avait atteint l’Ukraine en survolant la Moldavie et la Roumanie. Il a ensuite ajouté que ce missile de croisière à lanceur naval Kalibrreprésentait un challenge envers l’OTAN, dont la Roumanie est membre. Si la Moldavie a convoqué l’ambassadeur russe à la suite des propos de Zelensky, la Roumanie a démenti avoir enregistré tout missile survolant son territoire et ayant pénétré son espace aérien. La Roumanie a confirmé avoir recensé une incursion à 35 kilomètres au sud de ses frontières, soit au-dessus de l’espace aérien moldave.

 

Voir plus sur:

https://www.bbc.com/news/world-europe-64593488

https://kyivindependent.com/news-feed/romania-claims-russian-missile-didnt-enter-airspace-moldova-summons-ambassador-over-incursion

https://english.mapn.ro/cpresa/5880_press-release

 

 

Guerre en Ukraine : Attaques massives russes contre les infrastructures énergétiques ukrainiennes – 10 février 2023

 

Le 10 février 2023, des attaques massives causées par des missiles Kalibr visant ces infrastructures clés ukrainiennes ont été rapportées. Ces attaques, lancées depuis une frégate et un sous-marin situés en mer Noire et depuis de la ville de Tokmak (oblast de Zaporijia), ont ciblé les infrastructures énergétiques.

Selon le Premier ministre ukrainien Denys Chmygal, « l’Ukraine a perdu temporairement 44 % de ses capacités de génération d’énergie nucléaire, 75 % des capacités de ses centrales thermiques et 33 % de celles de ses centrales de cogénération ». Ces attaques ont eu lieu dans six régions et ont notamment privé d’électricité 150 000 foyers dans l’oblast de Kharkov, selon le gouverneur de cette région.

 

Voir plus sur :

https://www.cnews.fr/monde/2023-02-11/en-direct-guerre-en-ukraine-attaque-massive-russe-contre-les-infrastructures

https://www.news360.es/france/2023/02/11/jusqua-150-000-foyers-prives-delectricite-apres-une-nouvelle-attaque-contre-linfrastructure-energetique-en-ukraine/

https://www.lemonde.fr/international/live/2023/02/10/guerre-en-ukraine-en-direct-la-presidente-de-moldavie-condamne-le-survol-de-son-pays-par-un-missile-russe_6161236_3210.html

 

Moyen-Orient

 

Attentat à la voiture bélier à Jérusalem – 10 février 2023

Vendredi à proximité de Ramot, quartier ultra-orthodoxe de Jérusalem-Nord, un Palestinien responsable d’une attaque à la voiture bélier a été abattu.

Le bilan fait état de deux morts – un enfant de six ans et un étudiant de vingt ans en école religieuse – ainsi que de cinq blessés graves. Selon les témoins sur place, les cibles portaient leurs tenues de shabbat et attendaient à une station de bus lorsqu’un véhicule leur a foncé dessus « à vitesse très élevée » selon la police.

L’assaillant a été identifié : il s’agit d’Hussein Qaraqa, un Palestinien de 31 ans, père de deux enfants. Habitant du quartier d’Issawiya, dans la partie est de Jérusalem occupée depuis 1967, il est présenté comme un membre du Front de libération populaire de Palestine, connu pour de multiples messages sur Internet à la gloire de la milice libanaise chiite pro-iranienne du Hezbollah.

Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a annoncé le renforcement de la sécurité régionale et a appelé à frapper « de toutes notre force l’emprise du terrorisme sur notre pays ». À la suite de ces déclarations, Itamar Ben Gvir, ministre de la Sécurité nationale, a décrété le lancement de l’opération Bouclier protecteur 2 dont l’objectif est centré sur les « nids de terrorisme dans Jérusalem-est ».

Parallèlement aux déclarations du porte-parole du Hamas, Hazem Qassem, qui s’est félicité de l’attaque en la présentant comme « un acte héroïque et une réponse naturelle aux crimes de l’occupation contre le peuple palestinien », Itamar Ben Gvir rappelait sa volonté de faire voter la peine de mort contre les terroristes, de favoriser le port d’armes et de permettre à la police de perquisitionner sans mandat.

Cette attaque survient dans un contexte de fortes tensions, alors que le directeur de la Central Intelligence Agency William Burns, de retour d’un séjour en Israël et en Cisjordanie, disait craindre une nouvelle montée des tensions dans un cadre plus que jamais volatil.

 

Pour aller plus loin :

https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/1676029058-israel-attentat-a-la-voiture-belier-a-jerusalem-des-blesses

https://amp.lefigaro.fr/flash-actu/attentat-terroriste-a-la-voiture-belier-a-jerusalem-plusieurs-blesses-20230210

https://www.lemonde.fr/international/article/2023/02/10/attentat-a-la-voiture-belier-a-jerusalem-deux-morts-dont-un-enfant-selon-la-police_6161310_3210.html

https://www.google.com/amp/s/fr.timesofisrael.com/un-mort-et-5-blesses-dans-un-attentat-a-la-voiture-belier-a-jerusalem/amp/

 

Évasion de combattants présumés de l’État islamique (EI) en Syrie après le séisme – 8 février 2023

Une vingtaine de combattants présumés du groupe EI se sont évadés de la prison militaire de Rajo, située près de la frontière turque au nord-ouest de la Syrie. Cette prison compte près de 2 000 détenus, dont 1 300 soupçonnés d’avoir combattu dans les rangs de l’EI.

Mercredi, à la faveur du tremblement de terre, une mutinerie s’est déclenchée, permettant l’évasion d’une vingtaine de combattants qui ont pris le contrôle de certains secteurs de l’établissement carcéral.

Sous contrôle des forces pro-turques, la prison est située en zone rebelle et abrite aussi des combattants kurdes. Le séisme, d’une magnitude de 7,8 sur l’échelle de Richter, et dont l’épicentre est localisé à moins de cent kilomètres de Rajo, a notamment fragilisé les portes et les murs de la prison.

 

Pour aller plus loin :

https://www.google.com/amp/s/amp.lefigaro.fr/international/syrie-evasion-d-une-vingtaine-de-combattants-presumes-de-l-ei-apres-le-seisme-20230208

https://www.lorientlejour.com/article/1327557/evasion-en-syrie-de-combattants-presumes-de-lei-apres-le-seisme.html

https://www.google.com/amp/s/amp.lepoint.fr/2507634

 

Anniversaire de la Révolution islamique en Iran – 11 février 2023

L’Iran a fêté le 11 février 2023 le quarante-quatrième anniversaire de la Révolution islamique de 1979. Le Président a annoncé dans son discours la victoire de la nation iranienne sur la contestation nationale qui secoue le pays depuis la mort de Mahsa Amini le 16 septembre, arrêtée par la police des mœurs pour infraction au code vestimentaire.

Cependant, un collectif de hackers a interrompu la diffusion télévisée du discours par une vidéo reprenant des slogans tels que « Mort à Khamenei / la Révolution / la République islamique » et relayant l’appel aux manifestations le 16 février. Le collectif Edalat-e Ali avait déjà effectué une action similaire le 9 octobre 2022 pour diffuser des messages de soutien aux manifestations et contre le Guide Suprême et le régime. Il aurait également diffusé cette semaine à des médias occidentaux ou anti-Iran comme le britannique The Guardian ou le pro-saoudien Iran International un document attestant un viol de manifestantes par les Gardiens de la Révolution au début de la contestation, couvert par des procureurs iraniens.

Le Guide Suprême a gracié ou réduit les peines de nombreux prisonniers, dont le nombre exact n’est pas encore connu. Parmi eux se trouve la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah, condamnée en 2019 pour cinq ans de prison pour atteinte à la sécurité nationale. Six Français sont encore détenus en Iran dans le cadre d’une politique « d’otages d’État » dénoncée par la France.

Lors de la dernière cérémonie d’anniversaire de la Révolution en 2022, Téhéran avait dévoilé une base de drones souterraine dans les montagnes Zagros. Une nouvelle base aérienne pour drones et chasseurs a été révélée mardi 7 février 2023, située à plusieurs centaines de mètres de profondeur afin de résister à des bombardements américains. Il ne s’agirait que d’une parmi de nombreuses bases tactiques souterraines. Si l’Iran ne possède que des aéronefs MiG ou Sukhoï soviétiques, des avions chinois et américains datant de la période du Shah ou de la guerre contre l’Irak, et tombant en obsolescence, Téhéran devrait obtenir 24 Sukhoï-35 russes à partir de mars 2023 en échange des drones fournis pour la guerre en Ukraine. Le conseiller du ministre des Renseignements a affirmé que 90 pays s’alignaient pour commander des drones iraniens, dont la Chine qui devrait en recevoir 15 000. Le président iranien va effectuer une visite de trois jours à Pékin à partir de mardi 14 février.

 

Pour en savoir plus :

https://icibeyrouth.com/monde/190105

https://icibeyrouth.com/monde/190181

https://www.lorientlejour.com/article/1327559/liran-devoile-sa-premiere-base-souterraine-pour-avions-de-chasse-1.html

https://www.france24.com/en/europe/20230211-europe-based-iranians-urge-eu-terror-listing-for-iran-guards-in-mass-paris-rally

https://www.iranintl.com/en/202302092407

 

Une semaine de coopération dans le Golfe

Profitant du passage de la Task Force 473 du canal de Suez le 18 décembre dans le cadre de la mission Antares du groupe aéronaval français en Méditerranée et dans l’Océan Indien, la France et l’Arabie saoudite ont réitéré l’exercice bilatéral maritime et aérien White Shark au large de Djeddah du 8 au 10 février. L’ambassadeur de France à Riyad Ludovic Pouille et le vice-amiral Nasser al-Malki de la Marine royale saoudienne ont visité le Charles-de-Gaulle à cette occasion.

Riyad a également rétabli de bonnes relations avec le Caire, après quelques tensions médiatiques découlant des publications de représentants saoudiens et d’un journaliste égyptien. L’Arabie saoudite fournit un soutien financier crucial pour l’Égypte, qui subit une crise financière depuis un an et a obtenu un prêt de trois milliards du FMI en décembre.

Le roi bahreïni Hamad Bin Isa al-Khalifa s’est rendu le 8 février à Abu Dhabi pour discuter avec le président des Émirats arabes unis cheikh Mohammed bin Zayed al-Nahyane afin de renforcer la coopération bilatérale et leur coordination dans divers domaines. Les ministres des Affaires étrangères de Bahreïn et du Qatar se rencontraient le même jour au siège du Conseil de Coopération du Golfe à Riyad afin de discuter le rétablissement de relations amicales dans le cadre de la Déclaration d’al-Ula, qui mit fin à la crise des États du Golfe avec le Qatar en janvier 2021.

À Bahreïn, le chef d’état-major israélien Herzi Halevi s’est rendu discrètement, comme l’a reconnu Israël le 9 février, à une conférence sur la sécurité régionale qui s’est tenue le six février sous les auspices du chef du commandement central de l’armée américaine, notamment à propos de l’intensification de la menace iranienne, pour une plus grande coopération.

 

Pour en savoir plus :

https://www.arabnews.fr/node/346481/monde-arabe

https://www.reuters.com/world/middle-east/egypts-sisi-seeks-tamp-down-media-clash-with-saudi-arabia-2023-02-09/

https://www.middleeastmonitor.com/20230209-bahrain-uae-discuss-cooperation-in-numerous-fields/

https://www.arabnews.fr/node/345471/monde-arabe

https://fr.timesofisrael.com/le-chef-de-tsahal-en-visite-non-annoncee-au-bahrein/

 

Séisme en Turquie et en Syrie – 05 février 2022

Le lundi 5 février, un séisme d’une magnitude de 7,8 a frappé la région au sud de la Turquie et au nord de la Syrie. Le Liban, Chypre, la Grèce et la Jordanie ont également ressenti le tremblement de terre mais n’ont pas subi de dommages matériels significatifs ou de pertes de vies humaines à la suite de cette catastrophe naturelle.

Les indications géologiques montrent que l’épicentre du séisme initial se trouve entre la province de Kahramanmaras et Gaziantep, à 60 kilomètres environ à vol d’oiseau de la frontière syrienne, tandis que l’hypocentre était situé à une profondeur de 17,7 kilomètres selon l’US Geological Survey.

Selon l’agence chargée des catastrophes naturelles, près de 32 000 secouristes turcs et 8 000 étrangers sont mobilisés en Turquie. L’Organisation mondiale de la santé évalue le nombre de sinistrés à 26 millions, dont « environ cinq millions de personnes vulnérables ». Elle a lancé, samedi, un appel urgent pour collecter 42,8 millions de dollars (40 millions d’euros).

Il s’agit du tremblement de terre le plus meurtrier en Turquie depuis 1939. Le bilan du tremblement de terre de lundi et des principales répliques s’élève à plus de 33 000 morts dans les deux pays et devrait continuer à s’alourdir.

Cette catastrophe naturelle a conduit les États-Unis et les pays occidentaux à suspendre l’embargo sur le territoire syrien et la zone d’exclusion aérienne pendant 180 jours afin d’aider le peuple syrien. Un nouveau convoi de l’ONU est arrivé ce dimanche en Syrie depuis la Turquie, apportant une aide très attendue aux victimes syriennes du séisme.

Dix camions ont franchi la frontière au point de passage de Bab al-Hawa, dans le nord-ouest de la Syrie, apportant de quoi confectionner des abris d’urgence avec des bâches en plastique, des couvertures, des matelas, des cordes ou encore des vis et des clous.

En outre, de nombreux pays arabes voisins ont envoyé des équipes de secours et de l’aide humanitaire en Syrie et en Turquie. Le nombre de morts ne cessant d’augmenter et le bilan final des dégâts n’étant toujours pas établi, le bilan du séisme de lundi continuera à s’alourdir considérablement.

 

Pour aller plus loin :

https://www.rfi.fr/fr/podcasts/reportage-international/20230212-s%C3%A9isme-en-turquie-et-en-syrie-la-prise-en-charge-des-rescap%C3%A9s-un-autre-d%C3%A9fi-%C3%A0-relever

https://www.bfmtv.com/international/moyen-orient/turquie/seismes-en-turquie-et-en-syrie-le-bilan-depasse-desormais-les-30-000-morts_AD-202302120216.html

https://www.lemonde.fr/international/article/2023/02/12/le-seisme-qui-a-frappe-la-turquie-et-la-syrie-a-fait-plus-de-30-000-morts_6161539_3210.html

https://www.tf1info.fr/international/seisme-tremblement-de-terre-turquie-syrie-plaques-tectoniques-le-plateau-anatolien-l-une-des-zones-les-plus-sismiques-au-monde-2247226.html

https://www.reuters.com/world/middle-east/survivors-ever-fewer-earthquake-rubble-turkey-syria-2023-02-12/

 

Afrique

Burkina Faso : Le Fonds monétaire international (FMI) débloque une aide « d’urgence alimentaire » de 80 millions de dollars – 10 février 2023

Le Burkina Faso est parvenu à un accord avec le FMI pour débloquer une aide d’urgence alimentaire à hauteur de 80 millions de dollars pour soutenir la lutte contre l’insécurité alimentaire dans le pays. D’après un rapport de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, près de 2,6 millions de personnes au Burkina Faso sont en situation d’insécurité alimentaire aiguë.

Plusieurs facteurs ont impacté la situation alimentaire du pays depuis quelques années, d’abord la pandémie de Covid-19 puis la guerre en Ukraine depuis un an a entraîné une hausse importante du prix des denrées alimentaires, notamment des céréales. Si une assistance humanitaire et budgétaire n’est pas rapidement déployée, le nombre de burkinabès en situation d’insécurité alimentaire aiguë pourrait atteindre 3,5 millions de personnes, soit 16 % de la population.

Pour aller plus loin :

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2023/02/10/le-fmi-debloque-une-aide-d-urgence-alimentaire-de-80-millions-de-dollars-au-burkina-faso_6161266_3212.html

https://www.agenceecofin.com/social/1002-105415-securite-alimentaire-le-burkina-faso-parvient-a-un-accord-preliminaire-de-80-millions-avec-le-fmi

 

Mali – Burkina Faso – Guinée : vers une réintégration au sein de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union africaine ? – 09 février 2023

Les ministres des Affaires étrangères des trois États se sont rencontrés ce jeudi 9 février à Ouagadougou. Ils souhaitent qu’un renforcement de l’axe Conakry-Bamako-Ouagadougou devienne le moteur de leur développement réciproque. Ainsi, la Guinée permettra l’approvisionnement en hydrocarbures, en énergie électrique et en produits de grande consommation. Ils prévoient également une mutualisation des efforts afin de coordonner la lutte antiterroriste à laquelle ils sont tous trois confrontés. À cet effet, les représentants ont annoncé la création d’un cadre permanent de concertation au plus haut niveau.

Toujours dans cette logique de mutualisation de leurs efforts, divers sujets ont été abordés tels que la réussite des processus de transition pour le retour de l’ordre constitutionnel, la promotion de la bonne gouvernance ainsi que la mutualisation des moyens afin de faire face aux défis sécuritaires, économiques et humanitaires.

À l’issue de cette rencontre, les trois États demandent la levée des sanctions de la CEDEAO et de l’Union africaine, ainsi qu’un appui technique et financier visant à soutenir leurs efforts de sécurisation des territoires.

 

Pour aller plus loin :

https://www.jeuneafrique.com/1417012/politique/goita-doumbouya-et-traore-serrent-les-coudes-face-a-la-cedeao/

https://information.tv5monde.com/afrique/burkina-mali-et-guinee-souhaitent-la-levee-de-leur-suspension-de-la-cedeao-et-de-l-ua-488198

https://www.rfi.fr/fr/afrique/20230209-burkina-mali-et-guinée-appellent-à-la-levée-des-sanctions-de-la-cédéao-et-de-l-ua

 

Mali : Sergueï Lavrov s’est déplacé à Bamako dans le but de renforcer la coopération entre la Russie et le Mali – 07 février 2023

Le ministre russe des Affaires étrangères s’est rendu à Bamako ce mardi 7 février, au sein d’un pays fortement touché par la violence djihadiste et face à une profonde crise multidimensionnelle depuis 2012.

Cette première visite de moins de 24 heures de M. Lavrov au Mali concrétise le rapprochement avec la Russie, opéré par les colonels maliens depuis 2021 alors que les liens avec la France et ses partenaires sahéliens se distendaient. Sa visite « matérialise la volonté ferme » des présidents malien et russe de renforcer leurs coopérations dans les secteurs de la défense et de la sécurité ainsi que de lutter « contre les terroristes et leurs sponsors étrangers ».

 

Pour aller plus loin :

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2023/02/07/serguei-lavrov-arrive-au-mali-en-pleine-idylle-entre-bamako-et-moscou_6160833_3212.html

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2023/02/08/en-visite-au-mali-serguei-lavrov-prend-les-occidentaux-pour-cible_6160918_3212.html 

https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/le-monde-d-apres/le-monde-d-apres-de-jean-marc-four-du-mardi-07-fevrier-2023-9623393

 

Mali – Le directeur de la division des droits de l’Homme de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMa) déclaré persona non grata par la junte militaire – 5 février 2023

Dimanche 5 février, le directeur de la division des droits de l’Homme de la MINUSMa, Guillaume Ngefa-Atondoko Andali, a été déclaré persona non grata par la junte militaire au pouvoir. La division des droits de l’Homme de la MINUSMa a pour mandat principal d’assurer le respect et la promotion des droits de l’Homme et du droit international humanitaire au Mali.

Cette décision d’expulsion a été prise à la suite de l’intervention de Aminata Dicko, vice-présidente de l’association Kissal, auprès du Conseil de Sécurité de l’ONU à New York le 27 janvier 2023. Cette dernière a dénoncé la situation sécuritaire alarmante du Mali et l’implication de groupes militaires privés russes impliqués dans de graves violations de droits de l’Homme.

Selon les autorités maliennes de transition, le directeur de la division des droits de l’Homme de la MINUSMa manque de neutralité dans la sélection des témoins qui interviennent au cours des sessions du Conseil de Sécurité des Nations unies et fait preuve « d’agissements déstabilisateurs et subversifs ».

La junte au pouvoir a ordonné à l’intéressé de quitter le territoire dans un délai de 48 heures. L’ONU a exprimé son regret face à la décision du gouvernement malien tout en assurant que la MINUSMa « continuera l’exécution de son mandat, y compris en ce qui concerne les droits de l’Homme ».

 

Pour aller plus loin :

https://www.rfi.fr/fr/afrique/20230205-le-chef-de-la-division-droits-de-l-homme-de-la-minusma-expuls%C3%A9-du-mali

https://www.youtube.com/watch?v=e1uLLncrCIE&ab_channel=FRANCE24

 

Mauritanie : visite du ministre des Affaires étrangères russe – 08 février 2023

Sergeï Lavrov, ministre des Affaires étrangères russe, s’est rendu en Mauritanie ce 8 février afin de proposer le soutien de la Russie face à la menace djihadiste auquel le pays est confronté. Il déclare respecter la position de Nouakchott, qui s’est positionné contre la guerre en Ukraine en mars 2022 à l’ONU et qui a voté une résolution contre l’annexion de quatre régions d’Ukraine par Moscou, en octobre dernier.

Sergeï Lavrov offre l’aide de la Russie aux pays du Sahel et du Golfe de Guinée dans la lutte antidjihadiste. Pour rappel, la Mauritanie fait partie du G5 Sahel aux côtés du Burkina Faso, du Niger, et du Tchad. Le Mali a quitté l’organisation en 2022.

 

Pour aller plus loin :

https://www.france24.com/fr/afrique/20230209-sergueï-lavrov-propose-à-la-mauritanie-le-soutien-de-la-russie-dans-la-lutte-antijihadiste

https://www.rfi.fr/fr/afrique/20230208-lavrov-en-mauritanie-propose-le-soutien-de-moscou-1

https://fr.africanews.com/2023/02/09/mauritanie-serguei-lavrov-etend-loffre-de-soutien-de-la-russie/

 

Maroc – France : fin de mission de l’ambassadeur marocain en France – 02 février 2023

Un communiqué du ministère des Affaires étrangères publié au Bulletin officiel le 2 février 2023 déclare la fin de la mission de Mohamed Benchaâboun, ambassadeur du Maroc en France, sans qu’un successeur ne soit désigné.

La date de fin de mission, qui s’inscrit dans un contexte de refroidissement des relations entre Rabat et Paris, semble également coïncider avec « le jour où le Parlement européen a voté une résolution visant à appeler les autorités marocaines à « respecter la liberté de la presse » ».

 

Pour aller plus loin :

https://www.rfi.fr/fr/afrique/20230210-maroc-fin-de-mission-de-l-ambassadeur-en-france-sur-fond-de-tensions-diplomatiques

https://www.maroc-hebdo.press.ma/roi-met-fin-mission-benchaaboun-ambassadeur-paris-france

https://www.france24.com/fr/afrique/20230210-maroc-le-roi-mohammed-vi-met-fin-aux-fonctions-de-l-ambassadeur-en-france

 

Amériques

 

Rencontre entre la ministre française des Affaires étrangères et le président Lula – 8 février 2023

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, s’est rendue ce mercredi 8 février à Brasilia pour rencontrer le nouveau président brésilien Lula. Alors que la politique de l’ancien président Jair Bolsonaro avait été vivement critiquée par Emmanuel Macron, notamment sur la question de la gestion des incendies en Amazonie, cette visite officielle marque la « relance» des relations entre les deux pays.

Catherine Colonna est la première responsable française de ce niveau à être reçue au Brésil depuis 2019. Les points principaux abordés avec le président Lula, son homologue Mauro Vieira et la ministre de l’Écologie Marina Silva sont notamment les questions environnementales et la coopération transfrontalière.

Ce déplacement prépare une visite du président Macron au Brésil à l’occasion d’un Sommet sur l’Amazonie qui pourrait avoir lieu à Brasilia d’ici à la fin du premier semestre. La ministre a déclaré que « Le président Macron est désireux de venir, il nous reste à trouver la date et l’occasion ».

 

Pour aller plus loin :  

https://www.lesechos.fr/monde/ameriques/catherine-colonna-scelle-les-retrouvailles-avec-le-bresil-de-lula-1905339

https://www.lefigaro.fr/international/catherine-colonna-se-rend-au-bresil-pour-rencontrer-le-nouveau-president-lula-20230207

 

Le ballon chinois abattu aux Etats-Unis était équipé d’outils de collecte de renseignements – 9 janvier 2023

Alors que Pékin avait déclaré que l’aéronef abattu par les Etats-Unis le 4 février 2023 était destiné à collecter des données météorologiques, Washington a annoncé, ce jeudi 9 février 2023, que l’appareil était bien équipé d’outils de collecte de renseignements.

Les clichés pris par des avions militaires américains indiquent que le matériel du ballon « était clairement fait pour de l’observation à des fins d’espionnage, et ne colle pas avec un équipement de ballon-sonde météo », a déclaré un haut responsable du département d’État américain.

Les États-Unis estiment que le ballon espion, contrôlé par l’armée chinoise, faisait partie d’une flotte envoyée par Pékin au-dessus de plus de 40 pays sur 5 continents. En réaction, Washington a annoncé que des sanctions seraient prises à l’encontre de la Chine sans pour autant « chercher le conflit » avec le pays selon Joe Biden.

 

Pour aller plus loin :

https://www.leparisien.fr/international/etats-unis-le-ballon-chinois-clairement-equipe-doutils-despionnage-09-02-2023-UAYNCLMVTVEC3KGKMHP7PQNRLQ.php

https://www.20minutes.fr/monde/chine/4022671-20230209-etats-unis-joe-biden-assure-chercher-conflit-pekin-malgre-flotte-ballons-chinois

 

Les présidents Biden et Lula s’engagent à travailler ensemble afin de « renforcer les institutions démocratiques » et « promouvoir le respect des droits humains » – 10 février 2023

Le président brésilien Lula a été reçu le vendredi 10 par son homologue Joe Biden à la Maison Blanche. Ce fut l’occasion pour eux de revenir sur l’assaut du Capitole du 6 janvier 2021 ainsi que sur celui mené contre les institutions à Brasilia, le 8 janvier 2023. En effet, tous deux se sont engagés à travailler ensemble afin de « renforcer les institutions démocratiques » et « promouvoir le respect des droits humains ».

Le sujet ukrainien a également été évoqué, effectivement, Lula a exprimé « le besoin de créer un groupe de pays qui ne soient pas impliqués, ni directement ni indirectement, dans la guerre de la Russie contre l’Ukraine, afin [d’avoir] la possibilité de construire la paix ».

 

Pour aller plus loin :

https://www.lemonde.fr/international/article/2023/02/11/joe-biden-et-lula-s-engagent-a-defendre-la-democratie-mise-a-l-epreuve-dans-leurs-deux-pays_6161402_3210.html

https://www.lefigaro.fr/international/biden-et-lula-se-jurent-de-defendre-une-democratie-mise-a-l-epreuve-dans-leurs-pays-20230211

 

 

Au Nicaragua, libération et expulsion de 222 prisonniers politiques vers Washington – 9 février 2023

Plus de deux cents prisonniers politiques du régime de Daniel Ortega détenus arbitrairement, sur 245 au total, ont été libérés et expulsés vers Washington ce jeudi 9 février 2023 selon un collectif d’ONG indépendantes. Ils sont désormais libres mais apatrides et privés de leurs droits dans leur pays de résidence.

Cette soudaine libération arrive après que le système judiciaire du Nicaragua les ait condamnés à de lourdes peines en raison de leurs opinions et déclarés « traîtres à la patrie ». Ces arrestations sont dans la continuité de la spirale répressive d’ores et déjà mis en place par le régime et rythmée par l’arrestation de militants politiques, de journalistes, de membres du clergé catholique ainsi que de nombreux acteurs de la société civile.

Le magistrat sandiniste Octavio Rothschuh n’a avancé ni raison ni responsable pour cette décision inattendue. Daniel Ortega affirme quant à lui que cette libération n’est en aucun cas le fruit d’une négociation avec les États-Unis.

De son côté Washington salue une « décision positive et bienvenue » et offre un permis de séjour d’une durée initiale de deux ans aux anciens prisonniers. Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, décrit dans un communiqué « une étape constructive vers la lutte contre les violations des droits de l’homme dans le pays » et une porte ouverte à un dialogue plus approfondi entre les États-Unis et le Nicaragua. L’Espagne a également apporté son soutien en proposant d’offrir la nationalité espagnole aux anciens prisonniers déchus de leur nationalité.

 

Pour aller plus loin :

https://www.lemonde.fr/international/article/2023/02/09/le-nicaragua-expulse-vers-les-etats-unis-222-prisonniers-politiques_6161212_3210.html

https://www.lepoint.fr/monde/nicaragua-manifestation-de-soutien-au-gouvernement-apres-l-expulsion-d-opposants-12-02-2023-2508350_24.php#11

https://www.la-croix.com/200-prisonniers-politiques-liberes-Nicaragua-arrivent-Etats-Unis-2023-02-09-1301254492

 

 

Un “objet non identifié” abattu au-dessus du territoire Canadien – 11 février 2023

Un avion de combat américain a abattu samedi 11 février 2023 un objet non identifié au-dessus du Canada dans le cadre d’une opération commune entre Ottawa et Washington. Cet objet illégalement présent dans l’espace aérien canadien dont la neutralisation a été validée par Joe Biden et Justin Trudeau par « souci de prudence et sur la recommandation de leurs forces armées », sera analysé par les forces canadiennes.

Une précédente cible volante « de la taille d’une petite voiture » avait également été abattue 24 heures plus tôt au-dessus de l’Alaska par les forces américaines.

Ces incidents, dont l’origine est aujourd’hui indéterminée, s’inscrivent cependant dans la continuité de la destruction par les États-Unis d’un ballon chinois survolant des sites militaires sensibles une semaine plus tôt. Un ballon qui selon l’armée américaine serait bel et bien porteur d’outils d’espionnage et avait conduit Antony Blinken, chef de la diplomatie américaine, à repousser sa visite à Pékin.

 

Pour aller plus loin :

https://www.lefigaro.fr/international/un-objet-non-identifie-abattu-au-dessus-du-canada-20230211

https://www.lepoint.fr/monde/canada-un-objet-non-identifie-abattu-au-dessus-du-pays-11-02-2023-2508322_24.php

 

Asie


Fin de la vague de Covid en Chine – 11 janvier 2023

La vague de Covid, qui fait rage en Chine depuis que les restrictions sanitaires et la politique « zéro covid » ont été supprimées, diminue largement. Il semble que les festivités liées au Nouvel An Lunaire auraient eu un impact bien plus faible que ce que les autorités sanitaires avaient initialement imaginé. Alors qu’approximativement 80 % de la population a été contaminée par le virus au 21 janvier, la situation semble se stabiliser dans le pays. L’entreprise spécialisée en intelligence scientifique prédictive, Airfinity, qui prévoyait plus de 4.18 millions d’infections quotidiennes aux alentours du 20 janvier, considère désormais qu’il n’y en a que 2.2 millions, soit une baisse significative. D’autres vagues de contamination sont à prévoir dans les mois qui suivent, mais l’immunité collective des Chinois devraient les empêcher d’être aussi meurtrières que celle-ci.

                                                               
Pour aller plus loin :

https://www.lemonde.fr/planete/article/2023/02/11/covid-19-en-chine-la-premiere-vague-de-contaminations-est-passee_6161424_3244.html

https://www.airfinity.com/articles/airfinitys-covid-19-forecast-for-china-infections-and-deaths

http://french.china.org.cn/china/txt/2023-02/06/content_85091365.htm

 

Tensions sino-taïwanaises vues depuis Washington – 9 février

Ely Ratner, secrétaire adjoint à la défense pour les affaires sécuritaires d’Asie-Pacifique, a déclaré alors qu’il était interrogé par la commission des Affaires étrangères du Sénat américain jeudi dernier que la république populaire de Chine avait certes l’”intention” d’envahir Taïwan / la république de Chine mais que les chances que cela se produise d’ici la fin de la décennie sont plutôt faibles.

Lorsqu’un sénateur lui a demandé s’il pensait qu’un conflit dans le détroit de Taïwan était inévitable, Ratner a répondu que le secrétaire à la Défense et le département de la Défense ne considéraient pas une telle option comme imminente ou inévitable.

Le gouvernement de Pékin estime que l’île de 24 millions d’habitants est une de ses provinces, bien que cette dernière n’ait jamais été sous souveraineté de la république populaire de Chine.

Par suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février 2022, les inquiétudes de voir un scénario similaire se produire dans cette région du monde sont apparues sur le devant de la scène internationale.

Les conséquences d’une invasion de Taïwan pourraient être significatives pour l’économie mondiale. En effet, l’île concentre à elle seule 60 % de la production mondiale de semi-conducteurs, des puces électroniques indispensables à la fabrication des téléphones, ordinateurs, voitures, etc…

 

Pour aller plus loin :

https://www.lefigaro.fr/international/la-chine-pourrait-ne-pas-attaquer-taiwan-d-ici-2030-d-apres-washington-20230209

https://www.taiwannews.com.tw/en/news/4805975

https://www.francetvinfo.fr/economie/industrie/economie-la-bataille-des-semi-conducteurs-a-taiwan-un-enjeu-de-pouvoir_5308861.html

https://www.bbc.com/afrique/monde-59980353

 

Une attaque sur des militaires fait cinq morts aux Philippines – 11 février 2023

Un soldat a fait feu sur quatre de ses collègues endormis dans la base de la ville de Cagayan de Oro, au sud du pays. Le tireur a ensuite tenté de s’en prendre à d’autres militaires situés dans une autre pièce. Ces derniers l’ont neutralisé, le tuant dans l’affrontement. Une cinquième victime est actuellement à l’hôpital en condition critique. Les raisons ayant poussé le tireur à agir sont pour l’heure indéterminées. Une enquête a été ouverte par les autorités militaires pour déterminer les motivations de l’assaillant.

 

Pour aller plus loin :

https://www.channelnewsasia.com/asia/soldiers-killed-philippines-shooting-military-camp-3271416

https://www.straitstimes.com/asia/se-asia/army-camp-shooting-kills-5-soldiers-in-southern-philippines

https://lecourrier.vn/philippines-cinq-soldats-tues-dans-une-fusillade-dans-un-camp-militaire/1164074.html

 

Défilé militaire de grande envergure pour fêter le 75ème anniversaire de la fondation de l’armée nord-coréenne – 8 février 2023

Une grande parade a été organisée à Pyongyang pour célébrer l’armée nord-coréenne. Le dirigeant Kim Jong-Un a supervisé la parade durant laquelle un nombre record de missiles balistiques nucléaires ont été aperçus. Il s’agit ici du plus grand nombre de missiles jamais présentés par Pyongyang. Un modèle en particulier semble inquiéter les observateurs et les experts du programme balistique nord-coréen. En effet, l’un de ces missiles semble être à capacité intercontinentale ou ICBM (InterContinental Ballistic Missile, ndlr.) et donc théoriquement capable de frapper les Etats-Unis. Outre les missiles, de nombreuses armes et équipements étaient présentés lors de la parade. 

Si ces nouveaux ICBM inquiètent, c’est aussi à cause de leur mode de propulsion. En effet, la Corée du Nord n’a pendant longtemps pas disposé de la capacité de produire des roquettes à propulsions solide. Un problème qui semble désormais résolu. Une telle propulsion permettrait un déploiement et un tir beaucoup plus rapide, réduisant la fenêtre temporelle pour les intercepter. 

À la tribune, aux côtés de son père se trouvait également Ju-Ae, la fille du dictateur nord-coréen. Il s’agit là de sa cinquième apparition publique. Son apparition relance ainsi les débats sur la succession de Kim Jong-Un.

 

Pour aller plus loin :

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/la-coree-du-nord-devoile-une-quantite-record-de-missiles-lors-d-une-parade-militaire-20230209

https://www.bbc.com/news/world-asia-64577925

https://www.lemonde.fr/international/article/2023/02/10/les-armes-exhibees-par-la-coree-du-nord-suscitent-la-perplexite_6161311_3210.html

https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20230210-la-fille-de-kim-jong-un-au-centre-de-l-attention-des-sp%C3%A9cialistes-de-la-cor%C3%A9e-du-nord


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Geopolitique-FASSE-ICP (13 février 2023). Revue de presse 6 au 12 février 2023. Questions Géopolitiques. Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/p0al


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search