Revue de presse du 14 au 20 juin 2021

Crédit : The Presidential Press and Information Office

Afrique

Afrique Subsaharienne

Retour de l’ancien président exilé en Côte d’Ivoire  17 juin 2021

Si le gouvernement ivoirien avait prévu un retour discret de l’ancien président Laurent Gbagbo (2000-2010) qui avait été exilé à la Haye, la population en a décidé autrement. En effet, après 10 ans loin de son pays, M.Gbagbo a reçu un accueil triomphal en Côte d’Ivoire. Le rassemblement de ses partisans a  même  entraîné des accrochages avec les forces de l’ordre.

Le retour de l’ancien chef d’État au sein de son pays lui a été permis suite à son acquittement par la justice internationale et l’autorisation de son rival, Alassane Outtara, pour le bien de la « réconciliation nationale ». Laurent Gbagbo et son chef de milice, Charles Blé Goudé, étaient accusés de crime contre l’humanité suite aux violences survenues après sa défaite aux élections présidentielles de 2010. Ces dernières ont causé la mort de plus de 3000 personnes avant son arrestation en 2011.

Plus sur :

https://www.france24.com/fr/%C3%A9missions/journal-de-l-afrique/20210618-retour-de-laurent-gbagbo-en-c%C3%B4te-d-ivoire-le-calme-de-retour-%C3%A0-abidjan

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2021/06/18/laurent-gbagbo-de-retour-en-cote-d-ivoire-sa-popularite-intacte_6084633_3212.html

https://www.lefigaro.fr/international/le-retour-de-laurent-gbagbo-dix-ans-apres-sa-chute-met-la-cote-d-ivoire-sous-tension-20210617

 

2027, année choisie pour le lancement de la monnaie de la Cédéao 19 juin 2021

Jean-Claude Kassi Brou, président de la Cédéao (Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest), a annoncé le lancement de la monnaie commune aux États membres pour l’année 2027. Cette nouvelle monnaie, nommée l’Eco, remplacera alors le Franc CFA dans au moins 8 pays de la région.

Plus sur :

https://www.france24.com/fr/afrique/20210619-les-pays-membres-de-la-c%C3%A9d%C3%A9ao-s-accordent-sur-le-lancement-de-leur-monnaie-commune-en-2027

https://www.boursorama.com/bourse/actualites/la-cedeao-programme-le-lancement-de-sa-monnaie-unique-en-2027-f02d367402621b28662ea9ca6e3ddde9

https://www.lsi-africa.com/fr/economie-finances/eco-afrique-de-l-ouest-.html

 

Première condamnation d’un ancien chef rebelle libérien pour crime de guerre 18 juin 2021

Alieu Kosiah est le premier libérien a être condamné en raison de crimes de guerre commis durant la guerre civile du Libéria en 1990. Détenu depuis 6 ans en Suisse, le tribunal pénal fédéral le condamne à 20 ans de prison (dont le temps de détention des six années est à décompter) pour avoir orchestré plusieurs meurtres de civils, organisé des pillages, commis des viols, fait l’usage d’enfants-soldats et avoir fait subir de manière récurrente des”traitements cruels, inhumains et dégradants” à des civils. Il aurait commis cette série de crime lorsqu’il était à la tête du groupe armé de l’ULIMO (United Liberation Movement of Liberia for Democracy) qui se positionnait contre le mouvement de Charles Taylor.

Cette condamnation représente pour Balkees Jarrah, directrice adjointe du Programme Justice internationale de l’ONG Human Rights Watch, « une avancée majeure pour les victimes libériennes et pour le système judiciaire suisse » en « brisant le mur de l’impunité ».

Plus sur :

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/suisse-verdict-historique-contre-un-ex-chef-de-guerre-liberien-20210618

https://www.france24.com/fr/afrique/20210618-un-ex-commandant-condamn%C3%A9-pour-crimes-de-guerre-au-liberia-une-premi%C3%A8re

https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210618-un-ancien-chef-rebelle-lib%C3%A9rien-condamn%C3%A9-pour-la-premi%C3%A8re-fois-pour-crimes-de-guerre

 

Mali, haut chef terroriste neutralisé par les armées françaises et nigériennes 15 juin 2021

Durant une opération conjointe entre les armées françaises et nigériennes dans le nord-est du Mali près de la frontière avec le Niger, les forces spéciales françaises ont neutralisé Almahmoud ag Baye, alias Ikarey, haut cadre de l’État Islamique au Grand Sahara (EIGS). Cette offensive a également permis l’arrestation de quatre hauts responsables de l’organisation terroriste, selon une source sécuritaire nigérienne.

Plus sur :

https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210619-un-haut-cadre-de-l-%C3%A9tat-islamique-au-grand-sahara-tu%C3%A9-par-les-forces-sp%C3%A9ciales-fran%C3%A7aises

 

La population malienne d’Aguelhoc demande le départ de la MINUSMA 20 juin 2021

Après l’annonce du retrait progressif de l’opération Barkhane, c’est à présent le départ du camp de la MINUSMA (Mission de maintien de la paix des Nations unies) que la population malienne exige. En effet, lors d’une conférence de presse à Bamako, tenue le 18 juin, les ressortissants de la ville d’Aguelhoc expriment leur volonté de ne plus être mis en danger par la présence de la MINUSMA. Ils rapportent alors les violences des attaques qui ont lieu vers chez eux mais aussi les sévices dont les soldats tchadiens eux-mêmes sont coupables lors de leurs interventions. Cependant, en raison des coûts importants et des implications stratégiques que ce déménagement va engendrer, cela n’est pas réalisable sur le champ. La population d’Agulhoc clame ne pas être manipulée par les terroristes mais seulement exprimer un droit.

Plus sur :

https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210620-mali-la-population-d-aguelhoc-veut-que-la-minusma-d%C3%A9m%C3%A9nage

 

 

Maghreb

Algérie : Le parti traditionnel FLN a remporté les législatives sur fond d’abstention record – 15 juin 2021

Mardi 15 juin, l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a annoncé que le parti au pouvoir en Algérie, le Front de libération nationale (FLN), a remporté les élections législatives organisées samedi dernier. Il perd tout de même plus de 50 sièges et contrôle un quart des élus de la nouvelle Assemblée populaire nationale. La répartition des sièges se fait de la manière suivante : le FLN est en tête avec 105 sièges sur 407, suivi des candidats indépendants avec 78 sièges, puis les islamistes Mouvement de la société pour la paix (MSP) avec 64 sièges, enfin Rassemblement national démocratique (RND) avec 57 sièges. Le taux de participation est historiquement bas (23 ,03 %). Seulement 5,6 millions de votants sur plus de 24 millions d’électeurs ont fait le déplacement. L’ANIE rapporte plus d’un million de bulletins nuls. On notera qu’en Kabylie, région berbère, la participation électorale est quasi nulle – inférieure à 1 %. De plus, le taux de participation de la diaspora n’a été que de 4,6 %. Le quotidien officiel El Moudjahid met l’accent sur « les indépendants [qui] ont créé la surprise en s’érigeant en deuxième force politique dans le pays, une première du genre en Algérie ».

Plus sur :

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2021/06/16/en-algerie-un-parlement-aux-couleurs-du-fln_6084362_3212.html

https://www.france24.com/fr/info-en-continu/20210615-alg%C3%A9rie-le-fln-remporte-les-l%C3%A9gislatives-sans-majorit%C3%A9-devant-les-ind%C3%A9pendants-officiel

https://www.elwatan.com/edition/actualite/le-desaveu-populaire-confirme-16-06-2021

https://www.elmoudjahid.com/fr/nation/deputes-independants-deuxieme-force-politique-11162

 

Maroc : Lancement de l’opération « Marhaba 2021 » pour soutenir les marocains expatriés venant en vacances 15 juin 2021

Le 15 juin marque le lancement de l’opération Marhaba, une initiative de la Fondation Mohammed V pour la solidarité. Cette dernière vise à soutenir tous les ans, depuis 2001 – du 15 juin au 15 septembre, – le retour au pays des Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour les vacances d’été. L’opération avait été annulée en 2020 en raison de la pandémie, ils étaient donc nombreux à attendre la réouverture des frontières. 42 compagnies aériennes vont proposer trois millions et demi de places vers le Maroc. Royal Air Maroc, la compagnie aérienne d’État, a aussi revu sa grille tarifaire, proposant même un aller-retour à moins de cent euros au départ des pays européens. Et pour le transport maritime, les prix de référence des billets aller/retour, avec voiture, ont été fixés à 995 euros pour une famille de 4 personnes. Le soutien financier de l’État dans l’opération devrait s’élever à deux milliards de dirhams (environ 200 millions d’euros).

Plus sur :

https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/societe-africaine/maroc-mohammed-vi-exige-un-effort-tarifaire-pour-les-expatries-venant-en-vacances_4664557.html

https://www.bladi.net/marhaba-2021-mre-indemnisation,83828.html

https://www.lecourrierdelatlas.com/operation-marhaba-ruee-sur-les-billets-pour-le-maroc-a-prix-reduits/

https://lobservateur.info/article/100339/conomie/operation-marhaba-2021-de-nouvelles-dispositions-pour-les-voyages-par-voie-maritime

 

Libye : L’un des principaux trafiquants de migrants condamné à 18 ans de prison 16 juin 2021

Le chef d’un réseau de trafiquants d’êtres humains, Tewelde Goitom, un Érythréen arrêté en 2018, vient d’être condamné à 18 ans de prison 200 000 birrs d’amende, soit près de 4 000 euros, par un tribunal d’Addis Abeba. De 2014 à 2018 environ, Goitom a exploité des entrepôts, notamment dans la ville libyenne de Bani Walid, où il détenait, avec des gardes armés qu’il avait engagés, des Érythréens, des Éthiopiens, des Somaliens et des Soudanais qu’il promettait d’emmener en Europe via la mer Méditerranée. Celui qu’on surnommait « Walid », était considéré comme l’un des pires trafiquants de la corne d’Afrique, il est accusé de tortures, séquestrations arbitraires, abus sexuels, ventes aux enchères. Le verdict a été rendu sous haute sécurité à Addis Abeba. En effet, un autre trafiquant érythréen notoire, Kidane Zekarias, s’est évadé en février dernier en pleine journée grâce à des complices dans l’appareil judiciaire éthiopien.

Plus sur :

https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210616-l-un-des-principaux-trafiquants-de-migrants-de-libye-tewelde-goitom-condamn%C3%A9-%C3%A0-18-ans-de-prison

https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/societe-africaine/libye-18-ans-de-prison-pour-tortures-et-trafic-detres-humains-pour-le-chef-d-un-reseau-de-migrants-juge-en-ethiopie_4667147.html

https://www.aljazeera.com/news/2021/6/15/infamous-human-smuggler-sentenced-to-18-years-in-ethiopian-prison

 

Sahara occidental : Manifestation en Espagne pour l’indépendance du Sahara occidental – 18 juin 2021

Des milliers de personnes ont participé à une manifestation ce samedi à Madrid pour exiger que l’Espagne et le Maroc respectent l’autonomie du Sahara occidental. Rassemblés devant le ministère des Affaires Étrangères espagnol, les manifestants ont appelé le gouvernement espagnol à agir activement contre « la « violation des droits de l’homme par le Maroc » et à prendre « ses responsabilités » avec son ancienne colonie. Une délégation du Front Polisario en Espagne a remis un manifeste au ministère des Affaires étrangères dans lequel elle demande la médiation du gouvernement espagnol afin que les prisonniers politiques sahraouis condamnés soient libérés.

Plus sur :

https://www.algeriepatriotique.com/2021/06/19/espagne-marche-pour-le-droit-du-peuple-sahraoui-a-lautodetermination/

https://www.elwatan.com/edition/international/les-espagnols-marchent-en-faveur-de-la-liberte-du-peuple-sahraoui-19-06-2021

 

 

Amériques

Amérique du Nord

Premier face à face entre Vladimir Poutine et Joe Biden – 16 juin 2021

Les présidents américain et russe se sont rencontrés mercredi 16 juin à Genève. Le président Poutine a fait part de la volonté des deux parties de se comprendre et de se rapprocher malgré de nombreuses divergences. Si Joe Biden a mis sur la table les agissements de la Russie en Ukraine, en Biélorussie, les cyberattaques russes et le cas d’Alexeï Navalny, Vladimir Poutine a rétorqué en pointant du doigt les cyberattaques records en provenance des États-Unis, le bombardement de civils en Afghanistan et les violences policières contre la minorité afro-américaine. Si l’enjeu pour Biden était de tracer la ligne rouge avec son homologue russe, la tenue de ce sommet témoigne de l’importance de la Russie sur la scène internationale.

Plus sur :

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/06/16/vladimir-poutine-essaie-d-aplanir-les-desaccords-avec-joe-biden-a-l-issue-de-leur-premiere-rencontre_6084435_3210.html

https://edition.cnn.com/world/live-news/biden-putin-meeting-geneva-updates-intl/index.html

https://edition.cnn.com/world/live-news/biden-putin-meeting-geneva-updates-intl/index.html

 

Biden estime marquer des points face à son homologue chinois – 17 juin 2021

La Maison Blanche s’est félicitée, jeudi 17 juin, du premier déplacement international du président Biden. Revenu des sommets des G7 et de l’OTAN, Jake Sullivan, conseiller présidentiel pour la sécurité nationale, a affirmé que le président était notamment parvenu à unifier les démocraties du monde autour d’une position commune face à la Chine.

Plus sur :

https://www.whitehouse.gov/briefing-room/press-briefings/2021/06/17/on-the-record-press-call-by-national-security-advisor-jake-sullivan-on-the-presidents-trip-to-europe/

https://www.reuters.com/world/china/white-house-considering-talks-between-biden-chinas-xi-2021-06-17/

https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2021-06-17/joe-biden-estime-avoir-marque-des-points-contre-la-chine.php

 

Commémoration de la fin de l’esclavage aux États-Unis – 19 juin 2021

Samedi 19 juin, les États-Unis célébraient le Juneteenth, marquant l’anniversaire de la libération des derniers esclaves du Texas, le 19 juin 1865. Célébrée depuis 1866, cette commémoration est à présent devenue un jour férié depuis que le président Joe Biden a signé une loi en ce sens jeudi 17 juin.

Plus sur :

https://www.lapresse.ca/international/amerique-latine/2021-06-09/nicaragua/washington-sanctionne-des-proches-d-ortega-apres-les-arrestations-d-opposants.php

https://www.nytimes.com/2021/06/06/world/americas/nicaragua-daniel-ortega-crackdown.html

https://www.france24.com/en/live-news/20210611-nicaragua-tests-biden-s-democracy-agenda-in-latin-america

 

 

Amérique latine

Décès de l’ancien président du Nicaragua Enrique Bolaños Geyer, porte-drapeau de la lutte contre la corruption – 15 juin 2021

L’ancien président du Nicaragua, Enrique Bolaños Geyer, est décédé lundi soir à l’âge de 93 ans à son domicile situé à l’extérieur de Managua, a annoncé sa famille sur les réseaux sociaux. L’homme politique conservateur est devenu président du Nicaragua après avoir battu Daniel Ortega avec une large majorité aux élections de 2001, mais son mandat a été affecté par les tripatouillages politiques du leader du Front sandiniste, qui, grâce au contrôle des syndicats et des organisations sociales, a organisé des révoltes pour déstabiliser l’exécutif. Son plus grand héritage est sa lutte contre la corruption, une croisade personnelle qui a déclenché une tempête politique au Nicaragua lorsqu’il a annoncé les enquêtes contre l’ancien président Arnoldo Alemán, qui serait accusé et condamné pour avoir détourné les caisses de l’État. Cette bataille juridique, si elle lui a apporté une grande reconnaissance internationale, l’a aussi épuisé politiquement.

Bolaños Geyer était farouchement anti-sandiniste, mais pendant son mandat, il a dû négocier avec Ortega. Dans les années 1980, sous le gouvernement révolutionnaire, il était président du Conseil supérieur de l’entreprise privée (COSEP), l’organisation patronale du Nicaragua, et croyait fermement que l’encouragement des investissements était le principal moyen de sortir le pays de la pauvreté. Le slogan de sa campagne était « Retroussons nos manches », un appel aux Nicaraguayens à se mettre au travail. Il a hérité de son prédécesseur, Arnoldo Alemán, un pays dévasté par l’ouragan Mitch en 1998, qui a fait plus de 3 000 morts, 700 000 sinistrés et des millions de pertes en infrastructures.

Plus sur :

https://elpais.com/internacional/2021-06-15/muere-el-expresidente-de-nicaragua-enrique-bolanos-geyer-abanderado-anticorrupcion.html

  

Daniel Ortega s’en prend aux hommes d’affaires dans sa stratégie de répression de l’opposition au Nicaragua – 17 juin 2021

Daniel Ortega a envoyé un message clair aux Nicaraguayens : dans ce pays d’Amérique centrale, personne n’est intouchable et chacun peut faire l’objet d’une enquête et être arrêté si le régime le considère comme une menace pour ses intérêts. Le dernier détenu est Luis Rivas Anduray, président exécutif de Banco de la Producción (Banpro), la principale banque du Nicaragua, présente en Amérique centrale, dans les Caraïbes et en Équateur. Le banquier est accusé des mêmes chefs d’accusation que les autres détenus dans l’escalade répressive déclenchée par Ortega, notamment d’incitation à l’ingérence étrangère, d’appel à une intervention militaire ou d’utilisation de fonds étrangers pour mener des actes de terrorisme visant à déstabiliser le régime. La justice nicaraguayenne enquête également sur 13 anciens directeurs de la Fondation nicaraguayenne pour le développement économique et social (Funides), un groupe de réflexion lié au secteur privé qui publie des analyses de la situation économique du pays. Parmi les personnes visées par l’enquête figurent deux des hommes d’affaires les plus puissants du Nicaragua, José Antonio Baltodano Cabrera et Jaime Javier Montealegre Lacayo. Un juge de Mangua leur a imposé un contrôle de l’immigration et un gel de leurs comptes bancaires.

Plus sur :

https://elpais.com/internacional/2021-06-17/daniel-ortega-suma-a-los-empresarios-en-su-escalada-contra-la-oposicion-en-nicaragua.html

 

Les leaders des manifestations en Colombie annoncent la suspension temporaire des mobilisations – 15 juin 2021

Après 49 jours de mobilisation en Colombie, le comité national de la grève – qui regroupe les centrales syndicales – a annoncé un changement de stratégie dans les protestations contre le gouvernement d’Iván Duque. Les dirigeants syndicaux ont décidé de suspendre temporairement les marches qui ont été convoquées chaque mercredi dans tout le pays depuis le 28 avril. « Cela ne signifie pas que la mobilisation sociale s’arrête en Colombie, elle se poursuivra car les causes qui l’ont générée restent en vigueur », a déclaré Francisco Maltés, président de la centrale syndicale unitaire (CUT) lors d’une conférence de presse très attendue après plusieurs jours de délibérations.

Les critiques croissantes à l’égard des blocages qui ont un impact sur l’économie du pays, les agglomérations dans le pic le plus agressif de la pandémie et l’absence de consensus avec le gouvernement, ont conduit à cette interruption des mobilisations, qui s’étaient déjà amenuisées. « Il s’agit de sauver des vies dans deux directions », a déclaré Percy Oyola, président de la Confédération générale du travail. Le dirigeant syndical a déclaré que, d’une part, il n’existe aucune garantie pour l’exercice de la protestation, ce qui a conduit à des meurtres de jeunes ; d’autre part, ils espèrent que l’interruption des marches empêchera la croissance de la pandémie, qui atteint un nombre record de décès ces dernières semaines.

Plus sur :

https://elpais.com/internacional/2021-06-15/los-lideres-de-las-protestas-en-colombia-anuncian-la-suspension-temporal-de-las-movilizaciones.html

 

Castillo affirme être le président légitime face aux appels au boycott de son investiture au Pérou – 15 juin 2021

L’enseignant rural Pedro Castillo a affirmé mardi être le prochain président légitime du Pérou. Le candidat de gauche, qui devance Keiko Fujimori d’une très faible marge de voix (44 185), et qui attend la résolution des défis présentés par sa rivale, a voulu neutraliser les appels d’un secteur du fujimorisme et des élites du pays à empêcher à tout prix son investiture. Le parti de Fujimori a demandé l’annulation de 200 000 votes provenant de l’Amazonie et des Andes, des régions historiquement oubliées et exclues. Castillo y a balayé un discours contre la classe dirigeante. « Nous n’allons pas permettre que la discrimination se poursuive. Le peuple a choisi et cela doit être respecté », a-t-il déclaré.

Le candidat a convoqué la presse internationale au siège de son parti à Lima. À l’heure convenue, Dina Boluarte, qui sera sa vice-présidente, et trois experts en processus électoraux qui le conseillent se sont présentés. Boluarte s’est excusée : « Le candidat ne peut pas venir. Il a battu son temps dans une réunion. » Castillo, cependant, est arrivé après une heure et quart, s’est excusé et a pris le micro. Son intervention a été brève, mais énergique : « Il y a des voix qui viennent même de personnalités ayant une expérience politique, de vouloir aller au-delà de vouloir judiciariser la volonté populaire du peuple péruvien. »

Plus sur :

https://elpais.com/internacional/2021-06-15/castillo-se-reivindica-como-presidente-legitimo-ante-los-llamados-a-boicotear-su-investidura.html

 

Le Sénat brésilien approuve la privatisation de la plus grande compagnie d’électricité d’Amérique latine – 18 juin 2021

Le Sénat fédéral a approuvé jeudi soir la mesure provisoire autorisant la privatisation d’Eletrobras, l’entreprise publique brésilienne responsable d’environ 40 % du transport et 30 % de la production d’électricité dans le pays – c’est la plus grande entreprise du secteur de l’électricité en Amérique latine. Le projet approuvé par les sénateurs coûtera entre 40 et 66 milliards de reais (environ 8 milliards de dollars) aux caisses publiques, selon un groupe de 45 entités des secteurs énergétique et industriel. Et les bénéfices seraient de 61 milliards de reais (environ 12 milliards de dollars).

Ces institutions, qui ont rejoint le mouvement United for Energy, estiment que la facture d’électricité du consommateur final augmentera d’environ 10%. Le gouvernement de Jair Bolsonaro, quant à lui, affirme que la facture d’électricité sera moins élevée, mais n’a pas présenté de données pour montrer de combien cette réduction serait. Avant les dernières modifications de la mesure provisoire, l’estimation était que la baisse serait d’environ 7%.

Plus sur :

https://elpais.com/internacional/2021-06-18/el-senado-brasileno-aprueba-la-privatizacion-de-la-mayor-electrica-de-america-latina.html

 

La vaccination au Venezuela s’enlise dans le chaos et la pénurie de doses – 14 juin 2021

Les files d’attente, symptôme de la pénurie, ont marqué le début de la vaccination de masse dans ce pays producteur de pétrole. Le processus a commencé tardivement et avec une incertitude totale quant à savoir qui est prioritaire, quand et où aller se faire vacciner, sans compter la crainte de savoir s’il y en aura assez pour tout le monde. À l’heure où les infections sont en hausse, avec 246 000 cas confirmés et 2 781 décès, la situation est la suivante : vaccinez-vous si vous le pouvez. Le gouvernement n’a pas présenté de plan technique national pour guider le processus. Les premières doses ont été administrées à de hauts fonctionnaires, dont Nicolás Maduro et son épouse Cilia Flores, et à certains médecins. Puis des points de vaccination ont commencé à être déployés dans tout le pays.

Plus sur :

https://elpais.com/internacional/2021-06-14/la-vacunacion-en-venezuela-se-atasca-entre-el-caos-y-la-escasez-de-dosis.html

 

 

Asie

Asie de l’Est

Kim Jong-un affirme que son pays doit se préparer pour « le dialogue et la confrontation » avec les États-Unis 18 juin 2021

Lors de la dernière séance plénière du comité central, Kim Jong-un a décrit sa stratégie vis-à-vis de Washington. Pyongyang accuse Biden de continuer la « politique hostile » de son pays. En 2019, Kim avait déclaré que Biden devrait être « battu à mort avec un bâton ». Selon le professeur Yang Moo-jin, ces déclarations ne constituent pas une expression d’hostilité avec Washington et Pyongyang devrait bientôt envoyer un signal pour la reprise du dialogue.

Plus sur :

https://www.scmp.com/news/asia/east-asia/article/3137758/north-korea-must-prepare-dialogue-and-confrontation-us-kim-jong

https://www.20minutes.fr/monde/3064651-20210618-coree-nord-kim-jong-prepare-dialogue-confrontation-washington

https://www.bfmtv.com/international/asie/coree-nord/kim-jong-un-dit-que-la-coree-du-nord-doit-se-preparer-au-dialogue-et-a-la-confrontation-avec-washington_AD-202106180170.html

 

Les taïkonautes chinois s’arriment à un module de la station spatiale chinoise – 17 juin 2021

La mission Shenzhou 12, ou “vaisseau divin”, vient d’aborder la station spatiale chinoise pour une mission de trois mois. Il s’agit de la première mission chinoise habitée depuis 2016. La station chinoise devrait être achevée l’an prochain, devenant ainsi la deuxième station spatiale en orbite.

Plus sur :

https://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/station-spatiale-chinoise-tir-reussi-de-la-premiere-mission-habitee-1324336

https://www.straitstimes.com/asia/east-asia/chinese-rocket-carrying-first-crew-to-new-space-station-blasts-off

https://www.france24.com/fr/asie-pacifique/20210617-la-premi%C3%A8re-mission-habit%C3%A9e-vers-la-station-spatiale-chinoise-a-d%C3%A9coll%C3%A9

 

Les membres du G7 affirment un soutien « sans précédent » à Taïwan19 juin 2021

La question chinoise a certainement été l’un des points clé du dernier G7 entre le Canada, la France, l’Italie, les États-Unis, l’Allemagne, le Japon et la Grande Bretagne. Dans une déclaration conjointe, les membres du G7 ont critiqué Pékin pour le traitement apporté à la minorité Ouïghour, la répression des militants pro-démocratie à Hong-Kong et ont rappelé l’importance de «la paix et la stabilité dans le détroit de Taïwan ».  En réponse à ces déclarations, l’ambassadeur de Chine à Londres a évoqué des faits distordus venant de la part de « quelques pays aux sinistres intentions ». De plus, d’une manière plus agressive, 28 avions de combat ont survolé la zone d’identification aérienne de Taïwan. Quelques-uns de ces avions sont passés très proche de la pointe sud de l’Île. Ce survol, qui est le plus conséquent à ce jour, intervient également alors qu’une escadre navale américaine vient de pénétrer en Mer de Chine pour des manœuvres de « routines ».

Plus sur :

https://www.scmp.com/week-asia/politics/article/3137950/g7-support-boost-taiwans-importance-could-threaten-its-security

https://www.straitstimes.com/asia/east-asia/after-massed-plane-incursion-near-taiwan-china-says-must-respond-to-collusion

https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/06/16/g7-sommet-de-l-otan-reunion-avec-l-ue-le-retour-de-la-diplomatie-americaine_6084361_3232.html

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/06/15/communiques-du-g7-et-de-l-otan-la-chine-denonce-une-mentalite-de-guerre-froide_6084215_3210.html

https://www.20minutes.fr/monde/3061399-20210614-membres-g7-demandent-respect-droits-humains-ouighours-chine-repond-manipulation

 

 

Asie du Sud-Est

L’Indonésie est en passe de commander 8 frégates à l’Italie pour contrer les ambitions chinoises15 juin 2021

Selon une fuite de documents, Jakarta envisage une augmentation du budget de la Défense pour les cinq prochaines années. Le besoin d’une modernisation de la flotte indonésienne intervient quelques mois après le naufrage du sous-marin KRI Nangalla. Des analystes affirment que l’accord met en lumière les tensions entre les pays de l’Asie du Sud-Est et Pékin. La compagnie italienne qualifie le contrat de « la plus haute importance » pour les relations entre les deux pays. Cela marque également un alignement entre l’UE et la politique de Joe Biden vis-à-vis de la Chine.

Plus sur :

https://www.scmp.com/week-asia/politics/article/3137387/indonesia-buy-8-italian-frigates-and-hike-defence-spending-china

http://www.opex360.com/2021/06/10/lindonesie-commande-six-fregates-multimissions-au-groupe-italien-fincantieri/

https://www.meta-defense.fr/2021/06/12/lindonesie-officialise-une-commande-de-6-fregates-fremm-aupres-de-fincantieri/

 

L’ONU adopte une résolution pour un embargo sur les armes au Myanmar19 juin 2021

L’assemblé générale de l’ONU a voté une résolution pour l’arrêt des exportations d’armes à destination du Myanmar et pour la libération des prisonniers politiques, y compris la cheffe d’État Aung San Suu Kyi. La résolution a été votée par 119 pays, 36 se sont abstenus dont la Chine et la Russie. Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a déclaré « Nous ne pouvons pas vivre dans un monde où les coups d’États militaires deviennent la norme. C’est totalement inacceptable. »

Cette décision intervient alors que le procès de l’ancienne cheffe d’État a commencé lundi dernier et que les violences s’accentuent partout dans le pays.

Plus sur :

https://www.scmp.com/news/asia/southeast-asia/article/3137974/un-calls-halt-weapons-myanmar-after-119-countries-vote

https://www.aa.com.tr/fr/monde/onu-un-projet-de-r%C3%A9solution-condamne-les-violences-au-myanmar-/2278893

https://www.straitstimes.com/asia/se-asia/junta-trial-of-myanmars-aung-san-suu-kyi-to-hear-first-testimony

 

Des officiels accusent Washington d’ingérence 14 juin 2021

A la suite de la visite d’un attaché militaire américain sur la base cambodgienne de Ream, les tensions entre les deux pays avaient augmenté. L’attaché américain s’était vu refuser l’accès à une partie de la base où des installations américaines avaient été démolies sans avertissement. La visite avait été reportée et les demandes américaines ont été qualifiées d’ingérence par le directeur de la politique étrangère du pays. Ces demandes vont, selon ce dernier, « encore plus impacter négativement les relations dans le domaine de la défense » entre les deux pays.

Plus sur :

https://www.scmp.com/week-asia/politics/article/3137271/cambodian-officials-accuse-washington-interference-after-denying

https://www.airforcetimes.com/news/pentagon-congress/2021/06/13/cambodia-limits-us-diplomats-scrutiny-of-controversial-naval-base/

https://english.cambodiadaily.com/politics/cambodian-officials-accuse-washington-of-interference-after-denying-us-attache-full-access-to-ream-naval-base-173698/

 

Le président Duterte accusé de crime de guerre vis-à-vis de sa politique anti-drogue 15 juin 2021

Le président philippin est poursuivi pour crime de guerre après sa sanglante guerre contre la drogue. Rodrigo Duterte s’est défendu en affirmant que ces accusations étaient « légalement erronées et politiquement motivées ». Des exécutions extra-judiciaires avaient été perpétrées lors de sa politique anti-drogue. Selon Duterte, ces exécutions ne constituent pas des « crimes contre l’humanité ». La guerre contre la drogue avait fait entre douze et trente mille morts entre 2016 et 2019.

Plus sur :

straitstimes.com/asia/se-asia/duterte-slams-call-for-war-crimes-probe-into-his-drugs-crackdown-as-legally-erroneous

https://www.liberation.fr/international/asie-pacifique/philippines-vers-une-enquete-sur-la-guerre-antidrogue-de-duterte-20210614_QGLAECPKQVBPPEUJWRCBPFT2SI/

https://www.amnesty.fr/justice-internationale-et-impunite/actualites/la–guerre-contre-la-drogue–du-president-philippin

 

 

Eurasie

L’ambassadeur russe revient « optimiste » à Washington  20 juin 2021

L’ambassadeur de Russie à Washington est rentré dimanche aux États-Unis en déclarant qu’il espérait nouer des relations « égales et pragmatiques » après un sommet américano-russe à Genève visant à réduire les tensions. L’avion transportant l’ambassadeur Anatoly Antonov, rappelé en mars pour consultations, a décollé à 9h20 (06h20 GMT) de l’aéroport de Moscou Sheremetyevo pour New York, où il se rendra à Washington, ont rapporté les agences de presse russes. « Au vu des résultats de la rencontre entre les deux présidents, je compte sur un travail constructif avec mes collègues américains pour construire des relations égales et pragmatiques », a déclaré Antonov à l’agence RIA Novosti, ajoutant qu’il était « d’humeur optimiste ». Le président russe Vladimir Poutine a déclaré mercredi que Moscou et Washington avaient convenu du retour de leurs ambassadeurs, après des entretiens au sommet à Genève avec leur homologue américain Joe Biden. Les relations diplomatiques entre Moscou et Washington étaient pratiquement rompues depuis que Biden a pris ses fonctions et a accusé le Kremlin d’interférer dans les élections américaines et de lancer des cyberattaques. Après que Biden ait comparé Poutine à un « tueur », la Russie a pris en mars la rare mesure de rappeler l’ambassadeur Antonov et a déclaré que l’envoyé américain à Moscou, John Sullivan, devrait également retourner à Washington. Sullivan a quitté Moscou en avril, alors que les deux pays ont annoncé une vague de sanctions du tac au tac et d’expulsions de diplomates. « Après un sommet important, j’ai hâte de retourner à Moscou bientôt », a déclaré Sullivan dans un tweet du porte-parole de l’ambassade américaine Jason Rebholz.

Plus sur :

https://www.reuters.com/world/russian-envoy-us-returns-washington-with-optimistic-mindset-ria-2021-06-20/

 

La BERD fournira à Ukrgasbank 25 millions d’euros pour aider les entreprises locales à se développer 18 juin 2021

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et l’Union européenne fournissent de nouveaux fonds pour soutenir les micro, petites et moyennes entreprises (MPME) en Ukraine. La BERD prêtera l’équivalent en hryvnia de 25 millions d’euros à Ukrgasbank, un prêteur local clé, pour des prêts à des entreprises locales afin de moderniser leurs processus et équipements et de promouvoir de bonnes pratiques de santé et de sécurité. Au moins 70 % du prêt servira à financer des investissements dans les technologies vertes. Les emprunteurs sont éligibles pour recevoir des subventions et une assistance technique sur des projets d’investissement réussis, financés par l’UE dans le cadre de son initiative EU4Business. Le soutien fait partie de la ligne de crédit EU4Business-BERD – un instrument de financement conjoint conçu pour stimuler la compétitivité et l’ambition à l’exportation des entreprises locales. Les investissements dans des normes élevées et des produits de qualité permettront aux entreprises d’être plus compétitives sur les marchés locaux et internationaux. Le programme de ligne de crédit EU4Business-BERD est également disponible en Géorgie et en Moldavie et a récemment été étendu pour couvrir l’ensemble de la région du Partenariat oriental. L’Ukraine est l’une des trois premières destinations d’investissement de la BERD. Au cours des deux dernières années seulement, la Banque a engagé 2 milliards d’euros dans l’économie. La BERD finance des infrastructures, l’efficacité énergétique et la sécurité énergétique, des projets agricoles et industriels, ainsi que des petites entreprises. Les investissements s’accompagnent d’un soutien aux politiques qui favorisent un environnement commercial plus favorable.

Plus sur :

https://www.ebrd.com/news/2021/funding-boost-for-ukrainian-businesses-as-ebrd-lends-to-ukrgasbank.html

 

Le tribunal d’Erevan examine l’appel du directeur de l’hôpital et l’arrestation d’un candidat député 19 juin 2021

Le tribunal de juridiction générale d’Erevan examine actuellement le recours contre l’arrestation d’Armen Charchyan, directeur du centre médical d’Izmirlian. Une manifestation de soutien à Charchyan a lieu dans la cour ; médecins, hommes politiques et personnalités publiques s’y sont rassemblés. Armen Charchyan, qui est également candidat au Parlement, est accusé d’avoir forcé le personnel de l’hôpital susmentionné à voter lors des élections législatives anticipées de dimanche en Arménie. Et le long des lignes de l’affaire pénale sous enquête, il a été placé en détention provisoire pour suspicion d’avoir commis un crime respectif. Et selon la déclaration publiée par le bureau du procureur, le fait et le contenu de l’affaire dans l’enregistrement respectif ont été confirmés par les preuves obtenues dans cette affaire pénale. Armen Charchyan a reconnu avoir eu cette conversation avec ses collègues dans la matinée du jour de son interpellation.

Plus sur :

https://www.azatutyun.am/a/30052638.html

 

 

Europe

Coronavirus : Suite au variant Delta, l’Angleterre repousse la levée des dernières restriction  14 juin 2021

Boris Johnson, le premier ministre britannique, a annoncé lundi que la dernière phase de levée des restrictions liées au Covid-19 dans le pays est repoussée au 19 juillet, au lieu du 21 juin prévu initialement. Ce décalage fait suite à la montée en puissance du variant indien, dit Delta dans le nouveau système de nomenclature de l’OMS.

Plus sur :

https://www.lesoir.be/378196/article/2021-06-14/coronavirus-suite-au-variant-delta-langleterre-repousse-la-levee-des-dernieres

 

La Hongrie durcit (encore) sa législation contre la communauté LGBT  15 juin 2021

Le parti au pouvoir du Premier ministre hongrois Viktor Orban a fait adopter une loi interdisant le fait de montrer ou de promouvoir l’homosexualité auprès des mineurs. Le texte interdit aussi d’évoquer la « déviation de l’identité de genre ». La loi s’applique entre autres aux médias et aux interventions d’éducation sexuelle dans les écoles. La Russie s’est dotée d’une loi similaire en 2013, dont des éléments de langage ont été repris par le parlement hongrois.

Plus sur :

https://www.franceinter.fr/societe/la-hongrie-durcit-encore-sa-legislation-contre-la-communaute-lgbt

 

Ursula von der Leyen en tournée pour défendre le plan de relance européen 16 juin 2021

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen est en tournée depuis mercredi pour promouvoir le plan de relance de 750 milliards d’euros négocié l’année dernière, avec une étape en Espagne et au Portugal mercredi, au Danemark jeudi et au Luxembourg vendredi. Les vingt-sept ont déjà commencé à soumettre à l’Union européenne leur plan de relance nationaux, qui, une fois approuvés, seront abondés avec les subventions et les prêts européens.

Plus sur :

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/06/16/ursula-von-der-leyen-en-tournee-pour-defendre-le-plan-de-relance-europeen_6084433_3210.html

 

AstraZeneca : la justice n’accède pas totalement aux demandes de l’Union européenne  18 juin 2021

Suite à une procédure de la Commission européenne auprès de la justice belge contre le laboratoire anglo-suédois AstraZeneca, les juges ont décidé de ne satisfaire que partiellement les demandes du plaignant. L’Europe reprochait au laboratoire de ne pas avoir honoré ses promesses de livraison sur le continent (30 millions de doses livrées au lieu de 120 millions) : le tribunal a jugé que le laboratoire devait livrer 50 millions de doses en septembre, sans quoi des pénalités de 10 euros par doses seraient dues. Le jugement permet à l’Europe de sauver la face (de toute façon, la campagne de vaccination a pu s’accélérer grâce aux livraisons de Pfizer qui ont eu lieu dans les temps) et au laboratoire suédois, qui ne sera pas recontacté pour de futurs contrats de vaccin contre le Covid19 en Europe, de livrer un nombre de doses plus modeste qu’initialement.

Plus sur :

https://www.bfmtv.com/economie/economie-social/union-europeenne/astra-zeneca-la-justice-n-accede-pas-totalement-aux-demandes-de-l-union-europeenne_AD-202106180272.html

 

 

Moyen-Orient

Les derniers instants du règne « Bibi » – 13-14 juin 2021

Dimanche soir, la Knesset, lors d’un vote de confiance, a validé le projet de coalition (60 voix « pour » / 59 voix « contre » (1)) réunissant les partis de gauche, représentés par Yaïr Lapid, du centre, de la droite, représentés par Naftali Bennett et la formation arabe de Mansour Abbas.

Cette coalition marque la fin du règne de “Bibi” et l’avènement d’une « nouvelle ère » pour Israël : celle de Naftali Bennett. Ce dernier s’est engagé à travailler pour « l’ensemble » de la population israélienne, y compris les juifs ultra-orthodoxes.

Alors que Biden a félicité la nouvelle coalition, Benyamin Netanyahou n’entend pas abandonner la politique. Il a déclaré : « Si c’est notre destin d’être dans l’opposition, nous le ferons la tête haute, nous allons faire tomber ce mauvais gouvernement et nous serons de retour pour diriger le pays à notre manière ». Cette démagogie n’a pas empêché des milliers de manifestants de célébrer son départ. Le « roi Bibi » n’est a priori plus en mesure de lutter contre la justice qui le poursuit pour corruption.

Malgré tout, une passation de pouvoir pacifique et en bonne et due forme a eu lieu lundi. Le nouveau gouvernement devra faire face aux défis d’une trêve durable avec le Hamas, du contrôle de l’extrême-droite israélienne, des négociations pour la paix en Israël. Il reste encore à savoir si le nouveau gouvernement saura mettre fin à la crise politique et sociale que traverse le pays depuis deux ans désormais.

Plus sur :

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/06/13/israel-la-knesset-vote-pour-enteriner-une-coalition-du-changement-fin-attendue-de-l-ere-netanyahou_6083930_3210.html#xtor=AL-32280270-[default]-[android]

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/06/14/benyamin-netanyahou-quitte-le-pouvoir-en-tempete_6084019_3210.html#xtor=AL-32280270-[default]-[android]

https://www.lorientlejour.com/article/1265108/naftali-bennett-devient-premier-ministre-netanyahu-ecarte-du-pouvoir.html

https://www.lorientlejour.com/article/1265047/naftali-bennett-devient-premier-ministre-netanyahu-ecarte.html

 

Trêve fragile en Israël : nouvelles séries de frappes sur Gaza – 16-18 juin 2021

Des positions du Hamas ont été touchées le mercredi 16 juin. Les tirs contrôlés et les bombardements sont désormais à l’initiative du nouveau gouvernement mené par Naftali Bennett. Ces frappes visaient un site à l’est de Khan Younès (2) et ont touché, selon l’armée israélienne, des lieux stratégiques de réunion du Hamas.

Jeudi soir, l’aviation israélienne a mené une seconde série de frappes, bombardant des cibles du Hamas. L’armée a affirmé avoir touché un site militaire et un site de lancement de roquettes du Hamas à Gaza City et Khan Younès. Le Hamas a riposté avec des tirs de mitraillettes dirigés vers des villages israéliens proches de la bande de Gaza. Ces deux séries de frappes interviennent en représailles à des tirs de ballons incendiaires vers Israël, ayant provoqué près d’une vingtaine d’incendies sur le territoire hébreu.

Ces frappes sont lancées alors que le chef de l’armée israélienne, Aviv Kohavi, doit prochainement se rendre aux États-Unis pour revenir sur la guerre-éclair (10-21 mai 2021) et les solutions envisageables pour régler le conflit israélo-palestinien. Ces nouveaux échanges de tirs montrent que la trêve est fragile et que les deux ennemis doivent trouver une solution pour éviter de noircir le tableau du nombre de morts palestiniens et israéliens.

Plus sur :

https://www.france24.com/fr/moyen-orient/20210618-l-arm%C3%A9e-isra%C3%A9lienne-frappe-des-cibles-du-hamas-apr%C3%A8s-des-tirs-de-ballons-incendiaires-vers-isra%C3%ABl

https://www.rfi.fr/fr/moyen-orient/20210618-territoires-palestiniens-nouvelles-tensions-%C3%A0-la-fronti%C3%A8re-entre-gaza-et-isra%C3%ABl

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/06/16/premiers-echanges-de-tirs-israel-hamas-depuis-la-treve-a-gaza_6084293_3210.html#xtor=AL-32280270-[default]-[android]

https://www.lorientlejour.com/article/amp/1265672/nouvelles-frappes-aeriennes-a-gaza-apres-des-ballons-incendiaires-vers-israel

 

La France et ses alliés aident l’armée libanaise en déroute 17 juin 2021

Ce jeudi 17 juin, Paris a organisé une visioconférence internationale en soutien à l’armée libanaise qui a lancé un appel contre le gouvernement, n’offrant pas de réponse aux besoins de la population mais également des membres de l’armée. Dans un contexte de chute monétaire et d’instabilité sociale et politique, l’armée constitue une « institution pilier, qui permet d’éviter que la situation sécuritaire dans le pays ne se dégrade fortement », a expliqué le général Joseph Aoun (3) au cabinet de la ministre des armées, Florence Parly. 

De nombreux États ont assisté à cette conférence jugée indispensable. Parmi eux, on trouve les États-Unis, la Russie, l’Allemagne, la Chine, l’Italie et des États du Golfe. Tous étaient réunis pour définir les contours d’une aide d’urgence qui répondrait aux besoins en médicaments, en carburant, en lubrifiant, en pièces détachées pour les véhicules (pneus, batteries, etc.). 

Selon Benjamin Barthe, correspondant du Monde à Beyrouth, « ces ressources ne serviront pas à doter l’armée libanaise de matériels et d’équipements supplémentaires, comme cela a pu être le cas par le passé, ni à payer la solde ou la retraite des 80 000 militaires du pays. La communauté internationale subordonne tout soutien budgétaire ou de long terme au pays du Cèdre à l’adoption d’un plan d’assainissement de son secteur bancaire et à la mise en place de réformes de gouvernance ».

En aidant l’armée libanaise, la France et ses alliés cherchent à éviter la suspension des missions de stabilisation menée par le Liban le long de la frontière avec la Syrie et avec Israël. Une révision à la baisse de l’activité des troupes ferait profiter le Hezbollah au sein-même du pays.

Plus sur :

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/06/17/paris-au-chevet-de-l-armee-libanaise-minee-par-la-crise-economique_6084454_3210.html#xtor=AL-32280270-[default]-[android]

https://www.france24.com/fr/moyen-orient/20210616-la-france-organise-une-r%C3%A9union-internationale-d-urgence-pour-aider-l-arm%C3%A9e-libanaise

https://www.courrierinternational.com/une/assistance-le-monde-au-secours-de-larmee-libanaise

 

Ebrahim Raïssi élu président de la République islamique 19 juin 2021

Ebrahim Raïssi a été élu président de la République islamique d’Iran avec 62% des suffrages. Le chef de l’autorité judiciaire, s’il a évité les apparitions physiques, a vu son image être placardée dans toutes les rues et les édifices. Ce n’est pas tant la propagande qui lui a permis la victoire mais plus l’absence de candidats d’opposition sérieux.

Ce nouveau président qui succède à Hassan Rohani, veut mener davantage de politiques de lutte contre la pauvreté et la corruption alors que le pays est épuisé par la crise économique. En vue de mettre fin aux sanctions internationales qui minent la société iranienne, Ebrahim Raïssi veut adopter un ton plus nuancé vis-à-vis de l’accord nucléaire.

Sa victoire n’est pas celle de l’homme providentiel, alors même que 52% des Iraniens se sont abstenus. Le peu de votants voient en lui un moyen de relever l’économie et de réduire la pauvreté, ce que Hassan Rohani n’a pas été en mesure de faire. Le nouveau président, figure de la répression à cause de son ancien statut de chef de l’autorité judiciaire, est attendu au tournant. Dès août, date de son accession au pouvoir, il devra honorer ses engagements électoraux sur la reprise économique. Aujourd’hui, le taux de chômage est à 12% et l’inflation a grimpé jusqu’à 40%.

Plus sur :

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/06/19/ebrahim-raissi-nouveau-visage-dur-de-l-iran_6084804_3210.html#xtor=AL-32280270-[default]-[android]

https://www.nytimes.com/2021/06/19/world/middleeast/iran-election-president-raisi.html

https://www.bbc.com/pidgin/world-57537141

https://www.france24.com/fr/moyen-orient/20210619-l-iran-attend-les-r%C3%A9sultats-d-une-%C3%A9lection-qui-semble-acquise-au-candidat-ultraconservateur

 

(1)        : Les députés du Likoud et de l’extrême-droite ultra-orthodoxe s’y sont opposés.

(2)        : Ville du Sud de Gaza.

(3)        : Officier militaire libanais et commandant des forces armées libanaises depuis 2017.



Citer ce billet
Geopolitique-FASSE-ICP (2021, 20 juin). Revue de presse du 14 au 20 juin 2021. Questions Géopolitiques. Consulté le 20 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/p09k

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search